•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouveau service de transport médical en Basse-Côte-Nord

Un avion SkyJet sur la piste de décollage.

Le service de transport médical en Basse-Côte-Nord a connu divers problèmes et généré des insatisfactions au cours des dernières années.

Photo : Radio-Canada / Archives

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le CISSS de la Côte-Nord a conclu deux contrats avec une compagnie aérienne pour assurer le transport médical des résidents de la Basse-Côte-Nord. Ce nouveau système sera en place le 1er novembre prochain.

On a deux modes de transport différents qui cohabitent, explique Yannick Sauvé, directeur adjoint à la logistique au CISSS de la Côte-Nord, notre avion basé à Blanc-Sablon […] et l’hélicoptère qui est basé à Chevery.

C'est un service d'évacuation médicale à deux niveaux qui sera en activité dans moins d’un mois.

Au premier niveau, un avion d’une capacité de 18 passagers desservira le réseau principal entre les communautés de Blanc-Sablon, Saint-Augustin, Chevery, La Romaine et Natashquan, pour transporter des usagers vers Sept-Îles ou Québec. L’appareil est un Beechcraft 1900D.

Le village de Blanc-Sablon

Le village de Blanc-Sablon

Photo : Radio-Canada / Jean-Louis Bordeleau

L’opération a été confiée à la compagnie Skyjet/Airliaison après un processus d’appel d’offres.

Il s'agit d'un contrat d'une valeur totale de 22 millions de dollars qui s'échelonne sur huit ans.

Réseau secondaire

Un réseau secondaire, où l'avion principal ne se rendra pas, sera quant à lui desservi par un hélicoptère.

Cet hélicoptère d'Héli-Express transportera les usagers de Tête-à-la-Baleine et La Tabatière vers un aéroport du réseau principal, où ils pourront prendre l'avion.

Il s’agit d’un hélicoptère BK-117 pouvant accueillir 10 passagers. L’appareil spacieux comporte une porte-cargo permettant l’embarquement de patients de toutes les corpulences.

Il y a deux semaines, ils sont venus ici pour nous montrer l’hélicoptère pour le medevac [l’évacuation médicale d’urgence], explique Randy Jones, maire de Gros-Mécatina et préfet de la MRC Le Golfe-du-Saint-Laurent, qui a pu observer les caractéristiques de l’appareil avec l’équipe de santé qui sera appelée à l’utiliser.

Le maire de Gros-Mécatina, Randy Jones

Le maire de Gros-Mécatina, Randy Jones

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle-Plamondon

L’hélicoptère qu’ils vont avoir pour le transport des patients est très très bien, quelque chose d’exceptionnel comparé à ce qu’on avait [avant], se satisfait le préfet.

Répondre aux inquiétudes

Le service de transport médical en Basse-Côte-Nord a connu divers problèmes et généré des insatisfactions au cours des dernières années.

Il faut donner la chance au coureur parce que le contrat est accordé, les choses sont faites, soutient toutefois Randy Jones, qui a lui-même fait les frais d’un grave problème de transport médical d’urgence.

Pour répondre aux préoccupations des élus de la Basse-Côte-Nord, le CISSS de la Côte-Nord mettra en place un comité de travail pour assurer un suivi du déploiement de la nouvelle organisation du transport et trouver des solutions à toute problématique rencontrée.

On a eu des moments plus froids avec les élus, et ça fait partie du processus de rebâtir les relations et on a une belle ouverture de ce côté-là, indique Yannick Sauvé, directeur adjoint à la logistique au CISSS de la Côte-Nord.

Celui-ci siègera à la table de travail en compagnie de sa collègue Diane Benoit, coordonnatrice des territoires au CISSS.

Ils seront rejoints par le préfét de la MRC, Randy Jones, Darlene Rossel-Roberts, mairesse de la municipalité de Côte-Nord-du-Golfe-du-Saint-Laurent et Wanda Beaudoin, mairesse de Blanc-Sablon.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !