•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une candidate conservatrice associant homosexualité et perversion est expulsée

Elle tient un enfant.

Heather Leung, avec un enfant dans les bras, entourée de partisans dans son local de campagne.

Photo : Facebook

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La candidate conservatrice dans la circonscription de Burnaby-Nord–Seymour, en Colombie-Britannique, Heather Leung, s’est fait montrer la porte par le parti en raison de commentaires homophobes rapportés dans la presse.

Des reportages dans les médias ont mis en lumière des commentaires offensants de Mme Leung selon lesquels “les homosexuels recrutent” des enfants et [selon lesquels elle] a décrit l'orientation sexuelle de la communauté LGBTQ comme une “perversion”, écrit le Parti conservateur dans un bref communiqué.

Il n'y aucune tolérance au sein du Parti conservateur à l'égard de ce genre de commentaires offensants, peut-on également y lire.

Le Vancouver Sun avait détaillé les positions de la candidate en s’appuyant sur une vidéo non datée, où elle réfère au mode de vie homosexuel perverti. Dans une autre vidéo relayée par Burnaby Now, Heather Leung explique que, puisque les homosexuels ne peuvent pas se reproduire, ils recrutent plus de personnes dans leur camp.

Le candidat néo-démocrate dans la circonscription de Burnaby-Nord–Seymour, Svend Robinson, avait lui aussi appelé à l’expulsion de sa rivale, reconnue pour ses positions homophobes, transphobes et anti-choix. Heather Leung s’oppose également au droit des femmes à l’avortement.

Heather Leung

La candidate conservatrice Heather Leung

Photo : Parti conservateur du Canada

Ce n’est pas la première fois que le Parti conservateur fait les manchettes pour de mauvaises raisons dans la circonscription britanno-colombienne.

Il avait dû retirer un message publié par l'Association conservatrice de Burnaby-Nord–Seymour sur Facebook, où l'animateur de télévision Rick Mercer suggérait de voter conservateur le 21 octobre prochain.

L’humoriste canadien avait indiqué qu’il s’agissait d’une fausse publication, créé de toute pièce à son avis par la candidate locale, Heather Leung.

La candidate conservatrice n’avait par ailleurs participé à aucun débat local jusqu’à maintenant et fuyait les médias depuis le début de la campagne – et même bien avant, selon la presse.

« Notre parti défend l'inclusion »

Interrogé sur les vidéos troublantes de sa candidate, le chef Andrew Scheer avait peu de commentaires à faire, jeudi.

Je n'ai pas vu cette vidéo en particulier à laquelle vous faites référence. Notre parti défend l'inclusion… et le fera toujours, avait-il assuré. Heather Leung s’est fait montrer la porte moins de 24 heures plus tard.

En début de campagne, le Parti conservateur s’était départi d’un candidat pour des déclarations anti-immigration, mais Andrew Scheer avait pardonné les propos anti-francophones, homophobes et islamophobes d’autres candidats qui avaient présenté des excuses.

Avant le déclenchement de la campagne, le chef conservateur avait lui-même dû s’expliquer après la sortie d’une vidéo où il s'oppose au mariage entre conjoints de même sexe.

Notre dossier Élections Canada 2019

Une liste de candidats incomplète

Sans Heather Leung dans Burnaby-Nord–Seymour, le Parti conservateur n’a plus que 337 candidats en vue du scrutin du 21 octobre prochain.

Son expulsion survient quelques jours à peine après la fin de la période de mise en candidature, alors que les conservateurs étaient représentés dans les 338 circonscriptions du pays.

Aux élections de 2015, le Parti conservateur était arrivé en troisième position dans Burnaby-Nord–Seymour avec 27,8 % des intentions de vote. Le libéral Terry Beech, qui tente de se faire réélire, l’avait remporté avec 36,1 % des voix devant la candidate néo-démocrate (29,6 %).

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !