•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plateau Mont-Royal : le successeur de Luc Ferrandez sera choisi dimanche

Le reportage de Julie Marceau

Photo : Radio-Canada

Julie Marceau

C'est le sprint final pour les trois candidats qui cherchent à succéder à Luc Ferrandez, maire démissionnaire du Plateau Mont-Royal.

Les résidents sont appelés à faire leur choix entre Luc Rabouin de Projet Montréal, Jean-Pierre Szaraz d'Ensemble Montréal et Marc-Antoine Desjardins de Vrai changement pour Montréal.

Luc Rabouin, un entrepreneur social, entend marcher dans les traces de l'ancien maire. À sa façon.

Luc Rabouin.

Luc Rabouin lors de son passage à l'émission RDI Économie.

Photo : Radio-Canada

« Si on veut de la continuité, c’est sûr que c'est vers moi qu'il faut aller parce que je ne propose pas de reculer, je propose d'avancer. Donc je veux continuer dans le même sens avec une approche différente, mais avec la même vision, les mêmes valeurs, les mêmes convictions. »

Dans l'arrondissement, certains souhaitent la continuité, comme l'entrepreneure Christine Durant, copropriétaire de Code & Café, sur la rue Saint-Denis.

« J'ai pris connaissance du plan d'action de la Ville. Moi, je trouve que c'est des mesures très intéressantes et que ça ne peut pas être négatif. Pour moi c'est une belle opportunité de poursuivre le travail amorcé. »

Mais d'autres estiment que les contraintes imposées aux automobilistes font diminuer la clientèle.

Tout le monde peut pas prendre le vélo. Tout le monde peut pas prendre la trottinette, c'est ça le problème, dit Héméla Pourafzal, chef propriétaire de Byblos, sur la rue Laurier.

Jean-Pierre Szaraz, candidat d’Ensemble Montréal à la mairie du Plateau-Mont-Royal

Jean-Pierre Szaraz, candidat d’Ensemble Montréal à la mairie du Plateau-Mont-Royal

Photo : courtoisie Jean-Pierre Szaraz

Le seul candidat qui n'habite pas dans l'arrondissement, Jean-Pierre Szaraz, se dit ouvert à revoir les règles de stationnement.

Mais Ensemble Montréal a refusé notre demande d'entrevue sous prétexte que le candidat souhaitait passer les dernières heures à faire campagne sur le terrain.

Marc-Antoine Desjardins, avocat, se présente lui comme le candidat de la conciliation avec la formation Vrai changement pour Montréal.

Marc-Antoine Desjardins.

Marc-Antoine Desjardins, candidat de Vrai changement pour Montréal pour la mairie.

Photo : Radio-Canada

« Le but, c'est pas de ramener plus de voitures, mais de rendre ça plus convivial et plus accueillant. [...] Pas de chicane, pas de dogmatisme, du rassemblement et des politiques inclusives pour tous », prône le candidat.

Peu importe son parti... le futur maire devra travailler avec cinq conseillers, tous issus de Projet Montréal.

Politique municipale

Politique