•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Rendez-vous qui honore des Grandes gueules toutes féminines

L'enseigne de la Forge à Bérubé, qui arbore un cheval en métal.

Plusieurs spectacles se tiennent à la Forge à Bérubé de Trois-Pistoles.

Photo : Radio-Canada

Laurence Gallant

Le festival de contes et de récits de la francophonie de Trois-Pistoles, le Rendez-vous des Grandes gueules, s'ouvre samedi. Cette année, le festival se consacre à la parole des femmes et à l'univers de 30 conteurs, dans 29 spectacles présentés à plusieurs endroits sur le territoire bas-laurentien.

Ce sont des femmes qui assureront près de 80 % des représentations sur scène pour ce 23e Rendez-vous des Grandes gueules.

La directrice générale des Compagnons de la mise en valeur du patrimoine vivant de Trois-Pistoles, Gabrielle Ayotte Garneau, estime qu’il a fallu faire des choix déchirants pour monter la programmation.

Il y a des spectacles de très grande qualité qui sont offerts par nos conteuses.On est vraiment très heureux et fiers de recevoir cette édition à grande saveur féminine.

Gabrielle Ayotte Garneau, dg des Compagnons de la mise en valeur du patrimoine vivant de Trois-Pistoles
Affiche de la 23e édition du Rendez-vous des Grandes Gueules

Affiche de la 23e édition du Rendez-vous des Grandes gueules de Trois-Pistoles

Photo : Radio-Canada

Plusieurs soirées collectives sont ainsi organisées autour de la parole au féminin, notamment le spectacle Femmes de paroles, qui rassemblera, sur la scène de la Forge à Bérubé, vendredi, sept conteuses dont Catherine Perlioz, Kathia Rock et Renée Robitaille.

Mme Ayotte Garneau estime que l'événement jouit d'une très bonne réputation :

On a effectivement une très bonne réputation qui va à l'international, on peut s’en vanter, je pense. Les artistes de partout dans le monde de la francophonie connaissent notre événement et veulent en faire partie. Pas seulement parce que c'est un festival réputé, mais aussi à cause de l'ambiance qui est chaleureuse. Il y a beaucoup d'échanges avec les spectateurs, les spectatrices et les artistes aiment beaucoup ça, décrit-elle.

Renée Robitaille, conteuse et marionnettiste

Renée Robitaille, conteuse et marionnettiste

Photo : Jean Demers

En spectacle de préouverture, le public pourra voir le conteur madelinot Cédric Landry, qui présentera son nouveau spectacle La light du borgot à la Forge à Bérubé de Trois-Pistoles, où il s'inspire des histoires entendues aux Îles-de-la-Madeleine.

Ce que je fais, explique Cédric Landry, c'est que je pars tout le temps des petites histoires que j'ai entendues dans ma jeunesse. Des fois c'est des blagues aussi. Je les mets dans mon spectacle et j'écris une grande histoire par rapport à tout ça.

C'est vraiment d'aller chercher de petites histoires de par chez nous, les mettre à l'intérieur de mon spectacle et surtout inspiré des personnages de par chez nous.

Cédric Landry, conteur
Cédric Landry sur la scène du Théâtre du Bic.

Cédric Landry

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

À l’instar des rendez-vous des dernières années, le festival sortira de Trois-Pistoles pour présenter 13 spectacles dans une dizaine de municipalités du Bas-Saint-Laurent.

Le Rendez-vous des grandes gueules se tiendra jusqu'au 13 octobre, présentant en clôture Arcanes, le spectacle de Nadine Walsh.

Avec les informations de Maude Rivard et d'Éric Barrette

Bas-Saint-Laurent

Conte