•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Arabie saoudite envisage un cessez-le-feu au Yémen

Un soldat houthi monte la garde.

Le conflit entre les Houthis et le gouvernement du Yémen dure depuis près de cinq ans.

Photo : AFP/Getty Images / MOHAMMED HUWAIS

Reuters

L'Arabie saoudite étudie l'offre de cessez-le-feu des rebelles yéménites houthis qui pourrait relancer les efforts des Nations unies pour mettre fin à un conflit dévastateur sur le plan humain, mais aussi pour l'image de Riyad.

L'Arabie saoudite étudie l'offre de cessez-le-feu des rebelles yéménites houthis, qui pourrait relancer les efforts des Nations unies pour mettre fin à un conflit dévastateur sur le plan humain, mais aussi pour l'image de Riyad.

Le mouvement chiite pro-iranien, qui tient Sanaa depuis septembre 2014 et une bonne part du territoire yéménite, a proposé il y a deux semaines de mettre fin à ses tirs de missiles et aux raids de drones en Arabie saoudite à condition que la coalition formée par le royaume pour le combattre observe également une trêve.

Riyad n'a pour le moment pas répondu à cette offre, mais envisage sérieusement une forme de cessez-le-feu, selon trois sources diplomatiques et deux autres proches du dossier.

Les alliés occidentaux de l'Arabie, notamment ceux qui fournissent des armes et des renseignements à la coalition, font pression en faveur d'un règlement du conflit.

D'après deux des sources interrogées par Reuters, les frappes saoudiennes contre les positions des Houthis ont considérablement diminué et il y a de bonnes raisons d'être optimiste.

Le prince Khaled ben Salmane, vice-ministre saoudien de la Défense, a déclaré jeudi sur Twitter que le royaume considérait l'offre des Houthis de manière positive.

Dans un entretien accordé à CBS et diffusé dimanche dernier, le prince Mohammed ben Salmane, héritier du trône, parlait, lui, d'un pas positif en faveur d'un dialogue politique plus sérieux et plus actif, ajoutant que son pays multipliait les initiatives pour une solution politique au Yémen et qu'il espérait qu'elle vienne rapidement.

À lire aussi :

Les Houthis disent avoir capturé des milliers de soldats saoudiens

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Moyen-Orient

International