•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'histoire d'un peuple à travers le prisme du soccer

Un gardien de but plonge pour attraper un ballon de soccer.

Un gardien de but plonge pour attraper le ballon lors de la finale de la Coupe de Terre-Neuve en 1979. La finale du tournoi provincial a été disputée entre deux équipes saint-pierraises.

Photo : Gracieuseté - Collection privée - Olivier Corbobesse

Patrick Butler

Quand l'auteur français Olivier Corbobesse raconte l’histoire du ballon rond à Saint-Pierre-et-Miquelon, il part sur un récit qui touche à la géopolitique, aux droits des femmes et à l’influence de la religion.

Dans son livre publié en février dernier, Histoire du football à Saint-Pierre-et-Miquelon, l’auteur dresse un portrait des clubs et des matchs qui ont marqué l’histoire de la collectivité d’outre-mer française, mais décrit aussi le développement de l’archipel et les relations des joueurs avec les amateurs terre-neuviens.

J'ai découvert de forts liens entre le football à Saint-Pierre-et-Miquelon et la société et l'histoire de l'archipel, explique M. Corbobesse.

La conclusion à laquelle j'arrive c'est que le football nous dit beaucoup sur Saint-Pierre-et-Miquelon dans ses relations, notamment avec Terre-Neuve.

Olivier Corbobesse, auteur, Histoire du football à Saint-Pierre-et-Miquelon

Pour retracer l’histoire du foot de la région, M. Corbobesse a passé des heures à faire des entrevues et à fouiller dans des archives à Saint-Pierre et à Terre-Neuve.

Un premier match France-Angleterre

Grâce à sa recherche, il a découvert un premier match France-Angleterre en 1906, disputé entre une équipe saint-pierraise et une formation de Grand Bank, sur la péninsule de Burin.

Deux équipes disputent un match de soccer.

Le premier match de soccer entre des équipes de Terre-Neuve et de Saint-Pierre-et-Miquelon, en 1906.

Photo : Gracieuseté - Collection privée - Olivier Corbobesse

Cette partie, organisée pour célébrer l’Entente cordiale et la nouvelle coopération entre les empires, a même été arbitrée par le consul britannique à Saint-Pierre.

Environ 1500 amateurs y ont assisté, une foule énorme pour une île d’à peine quelques milliers d’habitants.

1500 spectateurs entourent le terrain de soccer.

Environ 1500 spectateurs ont assisté au premier match entre des équipes de Terre-Neuve et de Saint-Pierre-et-Miquelon, en 1906.

Photo : Gracieuseté - Collection privée - Olivier Corbobesse

Des déplacements majeurs

À l’époque, comme aujourd’hui, le soccer menait souvent aux échanges et aux activités sociales, note M. Corbobesse, qui a habité à Saint-Pierre-et-Miquelon de 2016 à 2019. Des matchs à Terre-Neuve menaient souvent à des déplacements majeurs, comme en 1976, quand à peu près 400 amateurs saint-pierrais ont voyagé pour assister à une partie à St. Lawrence.

Ce qu’il faut savoir, c’est que ce genre de matchs, c’était aussi l’occasion pour les Saint-Pierrais d'aller voir de la famille à Terre-Neuve. Ces matchs étaient l’occasion de retrouvailles familiales.

Olivier Corbobesse, auteur, Histoire du football à Saint-Pierre-et-Miquelon
12 hommes à bord d'un voilier.

Les Saint-Pierrais se déplacent vers à Terre-Neuve, en 1926 pour un match contre l'équipe de St. Lawrence.

Photo : Gracieuseté - Collection privée - Olivier Corbobesse

L’église à Saint-Pierre-et-Miquelon voulait aussi jouer un rôle en socialisant les jeunes, explique M. Corbobesse. Certaines équipes saint-pierraises et terre-neuviennes ont une origine religieuse. Tous les stades sur l’archipel ont été bénis par les curés.

Une victoire éclatante

Pendant plusieurs années, des équipes de Saint-Pierre-et-Miquelon ont été autorisées à jouer pour la Coupe de Terre-Neuve.

Mais au championnat provincial de 1979, deux équipes de l’archipel ont vaincu tous leurs rivaux terre-neuviens.

La remise de la Coupe de Terre-Neuve

La remise de la Coupe de Terre-Neuve, à Saint-Pierre en 1979.

Photo : Gracieuseté - Collection privée - Olivier Corbobesse

La finale du championnat s’est donc déroulée à Saint-Pierre, suscitant une certaine consternation des médias terre-neuviens qui ne voulaient pas voir une équipe française représenter Terre-Neuve aux championnats canadiens, raconte M. Corbobesse.

Les autorités canadiennes ont fini par annuler les victoires des clubs français. Les formations de Saint-Pierre-et-Miquelon n’ont jamais plus été invitées à la Coupe de l'élite.

Évolution des échanges

Les échanges sportifs entre l’archipel et Terre-Neuve ont par la suite évolué et comprennent maintenant pour la plupart des matchs encore des équipes de jeunes.

Olivier Corbobesse tient son livre.

Olivier Corbobesse a publié son livre, Histoire du football à Saint-Pierre-et-Miquelon, en février dernier.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

En 2018, pour la première fois, une équipe de l’archipel a traversé l’Atlantique pour participer à la Coupe de France, organisée par la Fédération française de football. Une demande officielle a aussi été faite par la Ligue de Saint-Pierre-et-Miquelon pour adhérer à la Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes (CONCACAF) afin de participer à la Ligue des champions continentale.

Les équipes séniores continuent à affronter des équipes de Terre-Neuve, mais ça reste très ponctuel et ça reste dans le cadre de matchs amicaux, observe l’auteur.

Publié en février dernier, le livre a été en rupture du stock au bout de trois semaines. Il a été réédité l'été dernier pour que plus d'exemplaires puissent circuler à Saint-Pierre-et-Miquelon et à Saint-Jean, à Terre-Neuve.

Les gens à Saint-Pierre-et-Miquelon ont pu apprécier ce livre même s'ils ne s'intéressent pas au football, affirme-t-il. Ça va bien au-delà du football et quelque part c’est une histoire alternative de Saint-Pierre-et-Miquelon qui était proposée.

Terre-Neuve-et-Labrador

Histoire