•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Régis Labeaume juge que les sites fédéraux sont « vétustes » et mal entrenus

IMG_2245

Selon Régis Labeaume, les plaines d’Abraham, la place George-V et la promenade Samuel-De Champlain, entre la côte Gilmour et le bassin Brown, souffrent d'un sérieux manque d’amour.

Photo : Radio-Canada / Sebastien Vachon

Radio-Canada

L’administration Labeaume demande aux chefs des partis fédéraux en campagne électorale de s’engager à injecter 42 millions de dollars sur 5 ans dans l’entretien de trois sites fédéraux de la capitale prisés des résidents et des touristes.

Selon Régis Labeaume, les plaines d’Abraham, la place George-V et la promenade Samuel-De Champlain, entre la côte Gilmour et le bassin Brown, souffrent d'un sérieux manque d’amour.

Leurs installations sont vétustes ou non adaptées à la réalité actuelle, juge Régis Labeaume.

Le maire demande notamment le remplacement du mobilier urbain défraîchi et désuet sur les plaines d’Abraham et l’ajout d’exerciseurs extérieurs à proximité du grand anneau.

IMG_2191

Régis Labeaume juge que le mobilier urbain des plaines d'Abraham est défraîchi.

Photo : Radio-Canada / Sebastien Vachon

Quant au tronçon de la promenade de Champlain, à proximité des opérations de transbordement de vrac du Port de Québec, Régis Labeaume avance qu’il s’agit de la seule section qui n’ait jamais fait l’objet d’un investissement majeur pour améliorer son apparence et son accessibilité.

Selon Régis Labeaume, il en coûterait environ 15 millions de dollars pour aménager les lieux et permettre une meilleure cohabitation entre les usagers et les activités portuaires.

Il rappelle qu’un projet de verdissement du secteur a été proposé par les autorités portuaires en 2014, mais il ne s’est jamais concrétisé.

Des silos à granules à proximité d'une voie ferrée

Dans le secteur du bassin Brown, les utilisateurs de la promenade Samuel-De Champlain côtoient les activités portuaires.

Photo : Radio-Canada

Place publique permanente à George-V

Équipe Labeaume souhaite aussi que les chefs fédéraux s’engagent à construire une place publique permanente à la place George-V.

Selon la vice-présidente du comité exécutif, Marie-Josée Savard, ce lieu propice aux grands rassemblements mériterait d’être mieux aménagé puisque plusieurs centaines de milliers de personnes y passent chaque année.

Vue de trois-quarts de la scène Loto-Québec. On aperçoit, à l’avant-plan, la statue d’un soldat. À l’arrière-plan, on distingue le manège militaire.

La place George-V accueille de nombreux événements, dont le Festival d'été de Québec.

Photo : Radio-Canada

Une place publique permanente incluant l’eau, l’électricité et un bloc sanitaire évaluée à sept millions de dollars permettrait selon elle d’offrir une plus grande flexibilité et accessibilité de ce lieu stratégique.

Après les demandes d’investissements pour la protection de l’eau potable et davantage de logements sociaux, celle sur l’entretien des lieux fédéraux devrait être la dernière de l’administration Labeaume.

Dans les prochains jours, ces demandes seront formellement acheminées aux chefs des partis nationaux. Régis Labeaume a indiqué que les réponses des chefs seront rendues publiques dans la dernière semaine de la campagne électorale.

Demandes de l’administration Labeaume aux partis fédéraux

  • 200 M$ sur 10 pour la protection de l’eau potable
  • 30 M$ pour des terrains réservés à des logements sociaux
  • 42 M$ pour l’aménagement de trois sites fédéraux

Québec

Politique municipale