•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un hôtel consacré aux aînés souffrant de démence

Un lit d'hôtel près d'une baie vitrée.

L'une des chambres de l'hôtel.

Photo : Memory & Company

Radio-Canada

Il peut être difficile pour les familles d'aînés souffrant de la maladie d'Alzheimer, notamment, d'avoir des moments de répit, étant donné que leur proche nécessite souvent une surveillance 24 heures sur 24, s'il habite toujours à la maison. Un hôtel ontarien cible maintenant cette clientèle.

L'entreprise Memory & Company décrit son petit hôtel de Markham, en banlieue de Toronto, comme une « solution sans souci » pour les aidants naturels qui veulent y laisser leur proche.

Une chambre y coûte 299 $ la nuit.

Pour ce prix, le client obtient un lit avec salle de bain privée, trois repas préparés par un chef, des activités physiques et cognitives, la surveillance d'une infirmière 24 heures sur 24 et un bain (pour les séjours de trois jours et plus).

C'est comme être dans un petit hôtel de luxe.

Ashley Kwong, directrice de l'exploitation

Mme Kwong raconte que l'établissement a été conçu en tenant compte des besoins des personnes souffrant de troubles de mémoire, que ce soit des corridors circulaires ou des détecteurs de mouvement dans les chambres et les salles de bain.

Ça permet à leurs proches de prendre du temps libre et de vraiment en profiter sans s'inquiéter, ajoute-t-elle.

Réactions

Nalini Sen de la Société Alzheimer du Canada pense que cet hôtel est une bonne idée.

Prendre soin de quelqu'un qui souffre de la maladie d'Alzheimer et de démence pèse lourdement sur les aidants naturels, tant au point de vue physique qu'émotif, dit-elle.

Pour sa part, Liliane Vidicek, qui aide une amie à veiller sur son mari nouvellement diagnostiqué, souligne que le coût d'une nuitée est élevé et que ce type d'hébergement s'adresse davantage aux aînés chez qui la maladie d'Alzheimer est à un stade peu avancé.

Néanmoins, c'est une option qui peut aider de nombreux aidants naturels, selon elle. Ils savent qu'ils peuvent y laisser leur proche et qu'on en prendra soin, explique-t-elle. Ça leur donne une tranquillité d'esprit.

Avec les informations de CBC News

Toronto

Maladie