•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lamèque se recueille pour les victimes d’un terrible accident

La petite église est pleine de fidèles.

Environ 200 personnes ont participé au rassemblement dans l'église de Lamèque, jeudi soir.

Photo : CBC/Gabrielle Fahmy

Radio-Canada

De nombreux résidents de la région de Lamèque se sont rassemblés dans leur église, jeudi soir, pour célébrer la vie de trois femmes, dont deux religieuses, qui ont péri lors d’un accident de voiture la nuit précédente près de Bathurst, au Nouveau-Brunswick.

Soeur Gisèle Turgeon, 88 ans, soeur Annette Haché, 75 ans, et Régine Noël Beaudin, 64 ans, étaient des membres actives de leur communauté religieuse et de la collectivité.

Tout le monde pleure, tout le monde est en deuil, explique le père Hansel Nwachukwuogi, vicaire de la paroisse de Notre-Dame-des-Flots.

Environ 200 personnes ont assisté au service religieux.

Elles manqueront beaucoup à la communauté, ajoute le père Nwachukwuogi.

Hansel Nwachukwuogi et les victimes de l’accident étaient à Bathurst, mercredi, pour une célébration religieuse avec des missionnaires. Elles rentraient à Lamèque dans une minifourgonnette avec deux autres religieuses lorsque l’accident s’est produit, peu après 19 h 30, sur la route 11 près de l’avenue King. Leur véhicule a tenté de faire demi-tour sur la 11 et il est entré en collision avec un camion, selon la Gendarmerie royale du Canada.

La conductrice, soeur Lucie Paulin, 79 ans, est à l’hôpital. Elle souffre de côtes fracturées.

L’autre passagère, soeur Gabrielle Haché, 72 ans, qui est la soeur d’Annette Haché, a reçu son congé de l’hôpital.

Photographie du groupe devant une église

Régine Noël Beaudin, soeur Annette Haché, père Anthony Nwachukwuogi, soeur Gabrielle Haché, soeur Gisèle Turgeon et soeur Lucie Paulin ont participé à une célébration à Bathurst mercredi avant l’accident qui a coûté la vie de trois d’entre elles.

Photo : Gracieuseté du père Anthony Nwachukwuogi

Le conducteur du camion était seul à bord de son véhicule et n’a pas été blessé.

Je n’arrivais pas à dormir, souligne le père Nwachukwuogi, qui a quitté l’hôpital jeudi matin.

Il connaissait ces femmes qui lui ont enseigné le français après son arrivée dans la région il y a huit mois. Les soeurs ont enseigné à des centaines de personnes sur les îles Lamèque et Miscou.

Une résidente, Gaetanne Beaudin Rouselle, affirme que soeur Turgeon était son enseignante en deuxième année. Elle se souvient que soeur Haché avait une belle voix et qu’elle chantait bien. Régine Beaudin, ajoute Mme Rouselle, était très active à l’église.

Mme Plourde en entrevue dans l'église vide

Le rassemblement était fort en émotions, explique l'assistante pastorale Jackie Plourde.

Photo : CBC/Gabrielle Fahmy

Le rassemblement était émotionnel, jeudi soir. Plusieurs membres de la communauté tentaient de comprendre ce qui s’était passé. La cérémonie était généralement calme et silencieuse, selon l’assistante pastorale Jackie Plourde. Les gens avaient besoin de se rassembler, explique-t-elle.

Les disparues aimaient leur communauté et voulaient toujours aider les personnes autour d’elles, souligne Mme Plourde.

Les deux religieuses et Régine Beaudin étaient heureuses mercredi soir, avant l’accident, a rappelé le père Patrick McGraw. Elles ont participé à une joyeuse célébration et exprimé leur fierté d’y être présentes. L’activité célébrait le fait que 41 missionnaires du Nigeria sont devenus des prêtres au Canada.

Avec les renseignements de Gabrielle Fahmy, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !