•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rencontre au sommet sur la consommation d'alcool sur les campus à Sherbrooke

Une main tenant une bouteille de bière vide.

Des experts de partout au pays tentent de trouver des solutions pour mieux encadrer la consommation d'alcool chez les étudiants.

Photo : Shutterstock

Radio-Canada

Des spécialistes de partout au Canada étaient réunis à Sherbrooke jeudi pour trouver des pistes de solution afin d'inciter les jeunes des campus universitaires et collégiaux à réduire leur consommation d'alcool, une première expérience du genre au pays.

Des experts ont présenté les résultats des plus récentes études en matière de réduction des méfaits liés à l'alcool, en plus présenter les programmes qui ont fait leurs preuves dans différents établissements scolaires.

Souvent, sur les campus, pour réduire les méfaits, on essaie une campagne de sensibilisation ou de promotion sans trop mesurer quels sont les impacts, mais ici, aujourd'hui, on présente des trucs mesurés et validés, explique Catherine Paradis, du Centre canadien sur les dépendances et l'usage de substances

On vient chercher des outils pour voir comment on peut développer la consommation sécuritaire et l'encadrement des étudiants. Et créer aussi un réseau de contacts pour comparer nos façons de travailler, mentionne de son côté le conseiller à la vie étudiante à l'Université du Québec à Trois-Rivières, Martin Lambert.

L'éducation sur le terrain fait partie de la solution, selon les experts. L'étudiante à l'Université de Calgary Cassandra Chisholm fait partie d'un comité de premiers répondants sur son campus. Elle prépare une vidéo pour sensibiliser les étudiants au problème de consommation excessive d'alcool.

J'espère que ça va avoir un impact très grand sur l'Université et que ça va se retrouver dans d'autres universités également, mais pour le moment, on est encore au stade de développement, indique Mme Chrisholm.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !