•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pluie abondante en septembre retarde les vendanges en Colombie-Britannique

Des rangées de vignes sur une colline verdoyante en été.

Les vignerons s'adaptent aux pluies fréquentes dans l'Okanagan.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Marcoux

Les vignobles des régions de l’Okanagan, de Similkameen et de Shuswap prévoient une récolte tardive des raisins en raison des pluies abondantes tombées en septembre.

Environnement Canada a enregistré une période record de 20 jours de pluie consécutifs en septembre, ce qui en fait le mois le plus pluvieux de l’année jusqu’à maintenant.

Même si les températures fraîches et humides peuvent être bénéfiques pour la culture de certains cépages, elles peuvent avoir des conséquences sur la qualité globale du vin. De telles conditions peuvent notamment favoriser le développement de moisissures et l’établissement d’insectes nuisibles.

Normalement, à cette époque de l'année, les récoltes sont déjà à moitié terminées, mais plusieurs vignerons attendent une météo plus sèche pour vider leurs ceps.

Au vignoble Robin Ridge à Keremeos, dans le sud de la Colombie-Britannique, les raisins qui servent à la fabrication du pinot noir ont été récoltés, mais Tim Cottrill, le propriétaire, patiente toujours pour les raisins de type bordeaux et viognier.

« S’il faisait soleil entre 4 et 5 jours par semaine avec une alternance de jours pluvieux un jour ou deux, cela aiderait vraiment », explique-t-il.

Des niveaux élevés d’humidité dans les raisins diluent le sucre dans le vin. Une quantité moindre de sucre signifie que le niveau d’alcool diminue. Cela peut être apprécié des consommateurs, mais peut aussi nuire à la richesse de la saveur d’un vin.

Mike Clark, copropriétaire de Clos du Soleil, à Keremeos, explique que la température a été idéale pour certains raisins. Toutefois, si elle persiste et que les niveaux de sucre deviennent trop bas, la qualité d'autres types de vins pourrait en subir les conséquences.

Des vignobles préparés

Christine Coletta, copropriétaire d’Okanagan Crush Pad, à Summerland, note que plusieurs vignobles se sont préparés à des récoltes moindres cette année.

L’année a commencé avec un printemps plutôt frais. Beaucoup de vignobles ont fait des ajustements à la taille de leur récolte.

Christine Coletta, copropriétaire, Okanagan Crush Pad

Afin de se préparer à de telles conditions, certains vont alléger la canopée des vignes pour permettre une plus grande exposition des raisins à la lumière.

Les viticulteurs peuvent aussi réduire la taille des grappes de raisins pour éviter que l’eau de pluie ne reste coincée et ne crée de la moisissure.

Elle estime que les vignobles verront en moyenne une baisse de 20 % de la récolte cette année.

Penticton a reçu plus du double des normales saisonnières de pluie durant le mois de septembre. Des précipitations de 61 mm ont été enregistrées comparativement à la moyenne mensuelle de 24,6 mm. Environnement Canada indique que l’intérieur de la Colombie-Britannique doit s’attendre à plus de pluie au cours de la prochaine semaine.

Avec les informations de Laura Sciarpelletti, David French et Daybreak South

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Bière et vin