•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une pétition pour contrer le manque de places en CPE

De jeunes enfants jouent avec des blocs de construction.

De jeunes enfants jouent avec des blocs de construction.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Patrick Bergeron

Une femme de Saint-Alexandre-de-Kamouraska lance une pétition pour dénoncer le manque de places dans les services de garde de la région.

Andrée-Anne Chamberland se retrouve actuellement sur la liste d'attente d'une trentaine de services de garde privés et publics. Elle doit retourner au travail en avril, mais elle craint de devoir repousser son retour sur le marché du travail faute de place pour son enfant dans une garderie.

Avec mon conjoint, on est rendus à se demander qui d'entre nous deux devra quitter son emploi.

Andrée-Anne Chamberland

Au cours des dernières semaines, elle a interpellé le ministère de la Famille pour savoir si elle était la seule dans cette situation. Elle dit s'être fait répondre qu'il n'y avait pas de pénurie dans la région.

Devant cette situation, elle a décidé de lancer une pétition électronique. En une seule journée, plus de 200 personnes l'ont signée.

Au fil des conversations, je constate que je ne suis pas la seule qui n’arrive pas à trouver de garderie, je crois qu’on devrait essayer de se regrouper pour éventuellement avoir de l’aide pour faire bouger un peu les choses, peut-on lire en introduction de la pétition.

Andrée-Anne Chamberland compte aussi contacter différentes grandes entreprises de la région pour obtenir leur appui.

Selon elle, les plus récentes modifications de la loi encadrant les services de garde en milieu familial ont causé beaucoup plus de tort que de bien. Avant de faire ces modifications-là, les élus auraient dû [prévoir] l'impact de ces changements.

Elle compte aussi communiquer avec le député de Rivière-du-Loup–Témiscouata Denis Tardif pour lui demander de trouver des solutions pour les résidents de la région.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Politique provinciale