•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec accorde 3,6 M$ à 16 musées scientifiques

Des carcasses de crabes, de homards et des coquillages dans une boîte.

Dans la boîte des trésors d’Exploramer. Le musée de Sainte-Anne-des-Monts recevra 200 000 $ de Québec (archives).

Photo : Radio-Canada / Radio-Canada/Michel Harvey

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Québec accorde une aide financière à des musées à vocation scientifique de l'Est-du-Québec, dont le Bioparc de la Gaspésie, le musée Exploramer et le Centre d'interprétation des mammifères marins. Le gouvernement bonifie aussi son aide de 3 millions de dollars au fonctionnement des institutions muséales.

Au total, 16 musées à vocation scientifique et technologique se partageront une aide de 3 670 810 $ accordée au Fonds de recherche du Québec - Société et culture (FRQSC) pour l'année 2019-2020.

En Gaspésie, le Bioparc de la Gaspésie recevra 250 000 $ tandis qu'Exploramer obtiendra 200 000 $.

Sur la Côte-Nord, le Centre d'interprétation des mammifères marins profitera d'une aide de 143 000 $.

Ces 16 musées, sans financement stable depuis 2016, relèveront désormais du ministère de l'Économie et de l'Innovation, plus précisément du scientifique en chef du Québec et du FRQSC.

Pour les musées de science, ça nous permet d'avoir accès aux chercheurs et producteurs de savoir, et pour ces gens-là, nos musées deviennent une vitrine pour leur contenu, souligne la directrice générale d'Exploramer, Sandra Gauthier.

On est extrêmement contents. Dans la course qu'on mène, on vient de commencer le sprint final.

Une citation de :Sandra Gauthier, directrice générale d'Exploramer

Depuis 2016, les musées de science, on sait qu'on ne fait plus partie du champ de compétence du ministère de la Culture. Donc, pendant un certain temps, on était orphelins de ministère, rappelle Mme Gauthier.

Ce sont d'ailleurs les musées scientifiques qui se sont regroupés, en 2017, et qui ont demandé au scientifique en chef de les adopter, ajoute-t-elle.

Sandra Gauthier lors d'une entrevue à la radio de Radio-Canada.

La directrice générale d’Exploramer, Sandra Gauthier

Photo : Radio-Canada / Cécile Gladel

La situation du Bioparc de la Gaspésie est différente. L'organisme n'a amorcé le processus d'agrément des institutions muséales qu'en 2018.

On espérait qu'éventuellement ça nous conduise à une aide financière au fonctionnement, mais j'avoue que je ne croyais pas que ça irait aussi vite, en dedans d'à peu près 12 mois à peine, constate la directrice générale du Bioparc de la Gaspésie, Marie-Josée Bernard.

Le directeur du Centre d’interprétation des mammifères marins, Patrice Corbeil, indique que cette aide va permettre de maintenir le personnel actuel et d'amorcer la planification de la prochaine saison estivale.

C’est souvent ça en région la problématique, de garder l’équipe en place. Ensuite, ça va nous permettre d’investir pour développer davantage nos programmes éducatifs, et le moment est excellent parce qu’en période hivernale on peut développer pour la prochaine saison, affirme M. Corbeil.

Un bâtiment à deux étages sur le bord du fjord du Saguenay.

Le Centre d'interprétation des mammifères marins est situé à Tadoussac.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Si elle se réjouit de cette annonce, la directrice générale d'Exploramer souligne que le travail n'est pas terminé.

À l'heure actuelle, on n'a pas les sommes que l'on souhaite obtenir ultimement, mais on sent une grande ouverture de la part du Ministère de revoir le tout avec nous, précise Mme Gauthier. Elle estime les besoins annuels d'Exploramer à 450 000 $.

Nous ne tarderons pas à mettre en place une solution de financement pérenne qui intégrera tous les créneaux des institutions muséales et qui sera établie selon des critères équitables pour l'ensemble de l'industrie, affirme le ministre de l'Économie et de l'Innovation, Pierre Fitzgibbon.

Cette solution pérenne, c'est le projet de musée national des sciences et de l’innovation qu'avaient proposé les musées scientifiques québécois. Selon Mme Gauthier, un comité de travail sera chargé de mettre en place ce musée national dans les prochaines semaines.

3 M$ de plus pour le fonctionnement des musées

Par ailleurs, pour les musées qui relèvent toujours du ministère de la Culture et des Communications, la ministre Nathalie Roy a annoncé mercredi une bonification de 3 millions de dollars par an des subventions octroyées au programme Aide au fonctionnement pour les institutions muséales (PAFIM).

C'est une bonification de 3 millions de dollars par année pour 3 ans, donc c'est 9 millions supplémentaires pour le fonctionnement de nos musées, a déclaré Mme Roy.

Cette bonification porte à 61 millions de dollars l'enveloppe totale octroyée au PAFIM pour la période 2019-2022.

Elle précise que 16 musées qui n'étaient pas soutenus financièrement le seront désormais, ce qui porte à 96 le nombre d'institutions muséales qui pourront profiter de cette aide.

Liste des institutions muséales soutenues dans l'Est-du-Québec

Au Bas-Saint-Laurent

  • Musée du Bas-Saint-Laurent
  • Musée québécois de l'agriculture et de l'alimentation
  • Musée régional de Rimouski
  • Manoir seigneurial Fraser
  • Site historique de la maison Lamontagne
  • Site patrimonial de pêche Matamajaw
  • Site historique maritime de la Pointe-au-Père
  • Jardins de Métis

En Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

  • Centre d'interprétation du phoque
  • Musée de la Mer
  • Musée acadien du Québec
  • Musée de la Gaspésie
  • Bourg de Pabos
  • Manoir Le Boutillier
  • Site historique national Banc-de-Pêche-de-Paspébiac

Sur la Côte-Nord

  • Musée régional de la Côte-Nord
  • Centre Archéo Topo

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !