•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une autre polémique autour de Jessica Lynch

Chargement de l’image
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2003 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un médecin irakien qui a soigné Jessica Lynch dément qu'elle ait été violée comme l'affirme la biographie de la soldate américaine, parue mardi.

Un médecin irakien qui a soigné Jessica Lynch dément qu'elle ait été violée comme l'affirme la biographie de la soldate américaine, parue mardi.

Ce chirurgien orthopédique a soigné Mme Lynch dans un hôpital de Nassiriah, pour ses fractures au bras et à la jambe, avant sa libération. Il est appuyé dans ses propos par une infirmière du même hôpital où a été détenue la jeune femme.

Toutefois, cette affaire de viol reste ambigue, puisque dans son livre, la soldate dit ne pas se souvenir de l'agression. Un rapport médical indique néanmoins qu'elle a été violée par ses ravisseurs irakiens.

Vendredi dernier, dans une interview à la chaîne ABC, Jessica Lynch a raconté qu'elle n'a pas été maltraitée dans l'hôpital irakien où elle était détenue. «Personne ne m'a battue, personne ne m'a giflée, personne (...) il y avait même une infirmière qui chantait pour moi », affirme-t-elle.

Elle a aussi reproché au Pentagone d'avoir utilisé son histoire à des fins de propagande.

Par ailleurs, un rapport du Pentagone à paraître tend à prouver que, contrairement à ce qui avait été annoncé par l'armée américaine, la soldate n'a pas été maltraitée par les Irakiens.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.