•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un professeur torontois disparu dans l'Himalaya

Un alpiniste marche en haute montagne

Peter Wittek s’était préparé avec beaucoup de sérieux à cette expédition, selon un collègue.

Photo : Facebook/Peter Wittek

Radio-Canada

Un professeur de l'Université de Toronto manque à l'appel à la suite d'une avalanche dans l'Himalaya.

Peter Wittek participait à une expédition de près d'un mois au mont Trisul, un sommet de 7100 mètres, en Inde.

Ses cinq coéquipiers ont réussi à s'échapper quand l'avalanche a frappé, dimanche, mais Peter Wittek est introuvable depuis.

Rejoint en Hongrie, son jeune frère Gergo Oberfrank attend avec inquiétude de voir si les conditions météorologiques permettront aux autorités indiennes d'envoyer des secours. Il demeure malgré tout optimiste quant aux chances de le retrouver vivant.

C'est la personne la plus solide que je connaisse, émotionnellement, mentalement et physiquement, assure-t-il. Si quelqu'un a pu survivre à une telle catastrophe, c'est lui.

Peter Wittek est un chercheur en informatique quantique, auteur d'un livre sur le sujet. Après avoir fait un doctorat à Singapore, il est devenu professeur adjoint à l'Université de Toronto.

Son expédition en Inde n'était pas liée à son travail à l'université.

Selon son collègue Mark Fingerhuth, Peter Wittek s'est entraîné rigoureusement depuis près d'un an en prévision de cette ascension. Il pratique l'alpinisme depuis au moins 10 ans et a escaladé notamment le mont Kilimanjaro en Tanzanie et l'Aconcagua en Argentine.

D'après les informations de La Presse canadienne

Disparition

Justice et faits divers