•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élues se réjouissent de leurs victoires aux T.-N.-O.

Vue aérienne de l'Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest située dans un secteur boisé près d'un lac.

L'Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest

Photo : Radio-Canada

Philippe Moulier

La victoire de neuf femmes aux élections législatives des Territoires du Nord-Ouest marque un pas historique en route vers la formation du gouvernement de consensus.

Elle l’est d’autant plus que la victoire de Caroline Cochrane à Range Lake a finalement été validée mercredi par Élections T.-N.-O, alors que l’écart de voix serré devant son rival mardi soir risquait de provoquer un nouveau décompte des bulletins.

« Peut-être que les préoccupations des femmes et des familles seront sur la table quand on parlera d’éducation, de santé ou de soins des enfants, déclare Mme Cochrane. Toutes ces choses qui ne sont pas discutées quand le Cabinet est composé seulement d’hommes ».

À la suite de ces élections, les Territoire du Nord-Ouest détiennent désormais la plus haute proportion de femmes à siéger dans une Assemblée législative au Canada, soit 47 % des élus.

Montage photo de neuf femmes souriantes.

De gauche à droite et de haut en bas : Lesa Semmler, Julie Green, Katrina Nokleby, Frieda Martselos, Diane Thom, Caroline Cochrane, Caroline Wawzonek, Caitlin Cleveland, Paulie Chinna

Photo : Radio-Canada / Mylène Briand

Nous avons montré aux Territoires du Nord-Ouest que nous n'avons pas besoin de nous faire donner des sièges, nous allons nous présenter et allons nous faire élire.

Lisa Semmler, députée, Inuvik Twin Lakes

« C’est une chance d’être en avant du reste du Canada, de montrer au Canada [...] comment on peut avoir une perspective différente et nouvelle », affirme la députée Caroline Wawzonek de Yellowknife Sud. « On a de grandes choses qui doivent être accomplies. »

Par ailleurs, sa perspective est chaleureusement accueillie par le député sortant Kevin O’Reilly de Frame Lake, qui a été le premier candidat à avoir été déclaré vainqueur mardi soir : « Je suis content qu’il y ait plus de femmes à l’Assemblée législative. Cela changera notre façon d'agir et nous prendrons de meilleures décisions ».

En fin de compte, constate la députée Julie Green de Yellowknife Centre, ces élections ont permis aux femmes des T.N-O. de se rendre compte que les obstacles qu’elles croyaient insurmontables pour gravir l’échelle du pouvoir l’étaient beaucoup moins.

Grand-Nord

00