•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Washington taxera les avions à 10 %, les autres biens européens à 25 %

Un avion en train de décoller.

Ces tarifs douaniers sont une énième étape dans la guerre commerciale que se livrent l'UE et les États-Unis dans le secteur de l'aéronautique.

Photo : Reuters / Regis Duvignau

Reuters

Les États-Unis vont imposer dès la mi-octobre des droits de douane de 10 % sur les avions et de 25 % sur d'autres produits industriels et agricoles importés de l'Union européenne (UE), dont le vin français, le fromage italien ou le whisky écossais, dans le dossier des subventions européennes à Airbus, a annoncé mercredi un responsable du bureau du représentant américain au commerce.

Washington a reçu mercredi le feu vert de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) pour appliquer des droits de douane sur 7,5 milliards de dollars d'importations de l'Union européenne dans le cadre de ce litige vieux de 15 ans.

Ces nouveaux droits de douane devraient s'appliquer à compter du 18 octobre, a ajouté le responsable.

Le vin français, les olives en provenance de France, d'Allemagne et d'Espagne, les saucisses de porc produites dans toute l'UE, le café allemand et les vêtements en laine fabriqués au Royaume-Uni figurent parmi les biens ciblés par l'administration américaine. Le vin italien, lui, est épargné.

Les taxes sur l'aéronautique ne s'appliqueront pas aux pièces détachées, a déclaré le responsable à des journalistes au cours d'une conférence téléphonique. Cela permettra à Airbus de continuer à produire au même coût dans son usine d'Alabama, mais profitera aussi à Boeing, qui utilise des pièces détachées européennes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Commerce

Économie