•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La communauté se mobilise pour les sinistrés de l'incendie de Rock Forest

Un homme et une femme recherchent des biens intacts parmi les débris d'un incendie.

Plusieurs personnes se sont déplacées mercredi sur les lieux de l'incendie pour aider les commerçants sinistrés à récupérer des biens qui aurait été épargnés par le feu.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La communauté se mobilise pour aider les commerçants qui ont tout perdu lors de l'incendie d'un immeuble commercial du secteur Rock Forest, à Sherbrooke, dans la nuit de lundi à mardi.

Plusieurs personnes sont venues prêter main-forte à la propriétaire de la friperie Bébé Meghan, Annick Leclerc, qui n'était pas assurée. Pendant des heures, ils ont notamment fouillé les décombres pour tenter de récupérer des vêtements et des jouets d'enfants.

C'est quelque chose qui lui tient beaucoup à coeur... c'est son quatrième bébé, cette friperie-là. Et nous, on les aime, donc on vient les aider, mentionne la belle mère de Mme Leclerc, Solange Dubé.

On va faire ce qu'il faut pour l'aider le plus qu'on peut. Ça va faire beaucoup de lavage, de nettoyage et de détachage, mais on va y arriver. On a confiance, soutient à ses côtés son amie Josianne Allard.

Un événement devrait se tenir vers la mi-octobre au restaurant Jack-O, situé sur le boulevard Bourque, afin d'amasser des fonds, des jouets et des vêtements pour enfants qui pourraient permettre à Annick Leclerc de se relancer rapidement en affaires.

Des chèques-cadeaux seront distribués aux gens qui auront fait des dons, explique David Gagné, copropriétaire des restaurants Jack-O.

On est chanceux. On est une belle communauté. Les gens redonnent énormément, et je pense que c'est dans les moments difficiles qu'on peut voir comment les gens réagissent et qu'ils viennent en aide. C'est une très bonne personne, Mme Leclerc, et on voit que les gens veulent définitivement l'aider.

De son côté, la propriétaire de l'entreprise de repas cuisinés les Plats de Charlotte, Lise Pressé, entend bien remettre sur pied son entreprise, mais seulement une fois la poussière retombée.

On n'est pas porté à se poser. Tout de suite, on veut retomber dans l'action. Ce matin, quand je me suis levée, je me suis dit : "Non, non non, ne retourne pas dans l'action tout de suite et fais bien les choses". Oui, je vais remettre les Plats de Charlotte sur les rails, mais d'une bonne manière, note-t-elle.

L'enquête se poursuit toujours au Service de police de Sherbrooke pour éclaircir les circonstances de l'incendie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !