•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une augmentation coûteuse des blessures au travail liées à la violence et au stress

Un arrêt d'autobus devant un édifice municipal.

La Ville de Thunder Bay signale une augmentation des coûts d'indemnisation pour le personnel subissant des blessures au travail.

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Radio-Canada

Un rapport présenté au conseil municipal de Thunder Bay montre que 250 demandes d’indemnisation d’employés municipaux ont été approuvées en 2018 par la Commission de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents du travail — le nombre le plus élevé au cours des cinq dernières années.

Thunder Bay a dû débourser environ 5,5 millions de dollars en indemnités l’an dernier.

Lorsqu’un élu a demandé au directeur général de la Ville, Norm Gale, si la municipalité continuerait d’avoir les fonds nécessaires pour un nombre aussi élevé d’indemnisations, il a répondu : c’est discutable.

Nous devons travailler plus fort pour obtenir un financement suffisant en aval pour couvrir ces coûts.

Norm Gale, directeur général de la Ville de Thunder Bay

Selon le rapport, les services d’urgence et les services communautaires connaissent les plus importantes hausses du nombre de blessures et d’incidents signalés.

Une ambulance de Thunder Bay.

Le rapport souligne que 11 incidents qui ont mené à des blessures concernaient des ambulanciers.

Photo : CBC / Nicole Ireland

Deux types de blessures ou problèmes de santé sont de plus en plus fréquents selon le rapport : ceux qui sont causés par des coups et ceux qui sont liés au stress.

Ces augmentations sont dues en partie à l’amélioration des signalements par le personnel des services médicaux d’urgence et des soins de longue durée, précise le rapport.

Le personnel est encouragé à signaler tout contact causé par la violence des résidents ou patients, peu importe si cela a causé une blessure ou non.

Des personnes entrent dans un autobus.

En 2018, neuf incidents ont été rapportés lors desquels un employé des services de transports en commun a subi des blessures.

Photo : CBC/Jeff Walters

C’est très important, a déclaré la conseillère Rebecca Johnson, au sujet du nombre croissant de problèmes liés à la santé mentale. Encore une fois, c’est une question de prévention. [...] Que faisons-nous pour régler ce problème?

Le personnel de la Ville a indiqué que la politique de la Municipalité a été modifiée pour mieux prendre en compte le bien-être des employés, entre autres par la création d’un poste à temps plein consacré au programme de mieux-être au travail.

Le rapport de la Ville indique qu'un certain nombre d'initiatives sont en cours pour aider à atténuer la violence en milieu de travail, y compris davantage de formation.

Avec les informations de CBC

Nord de l'Ontario

Politique municipale