•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ministre de l’Éducation ne veut pas intervenir à la C.S. des Rives-du-Saguenay

M. Roberge intervient en chambre.

Le ministre Jean-François Roberge intervient à l'Assemblée nationale.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, n’a pas l’intention de s’immiscer dans le conflit à la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay.

Plus tôt cette semaine, le Tribunal administratif du travail a conclu que l’ex-directrice générale de la Commission scolaire, Chantale Cyr, avait été congédiée illégalement en 2018 alors qu’elle était en congé maladie. De plus, la décision confirme que Mme Cyr a fait l’objet de harcèlement psychologique de la part de la présidente, Liz Gagné. Le juge critique aussi sévèrement les commissaires en poste.

En mêlée de presse à l’Assemblée nationale, le ministre Jean-François Roberge a mentionné que la situation n’était pas de son ressort.

Quand il y a une décision judiciaire, ça n’appartient pas au ministre d’intervenir.

Jean-François Roberge, ministre de l'Éducation

Me Éric Lebel, l’avocat de l’ex-directrice générale Chantale Cyr, avait demandé mardi la mise sous tutelle de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay.

Transformation des commissions scolaires

Le ministre de l’Éducation s’est aussi servi du jugement du Tribunal administratif du travail concernant Chantale Cyr et Liz Gagné pour justifier sa volonté de transformer les commissions scolaires.

Il a laissé entendre que la situation conflictuelle entre les commissaires et l'ex-directrice générale est symptomatique des problèmes de fonctionnement des commissions scolaires.

C’est une illustration du système dysfonctionnel.

Jean-François Roberge, ministre de l'Éducation

Concernant le jugement, le ministre ajoute que les commissaires se sont ingérés dans l’administratif de manière bien maladroite et ils se font remettre à leur place.

Saguenay–Lac-St-Jean

Éducation