•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les candidats dans Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques croisent le fer

Maxime Blanchette-Joncas et Nancy Brassard-Fortin

La candidate du Parti conservateur du Canada, Nancy Brassard-Fortin, répond à une question sous l'oeil attentif du candidat du Bloc québécois, Maxime Blanchette-Joncas.

Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

Radio-Canada

Plus de 150 citoyens ont assisté au premier débat électoral des candidats de la circonscription Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques qui se tenait au Cégep de Rimouski, mardi.

Les sept aspirants au poste de député étaient présents pour l'occasion. Pendant les deux heures de débat, les échanges sont demeurés cordiaux. Les candidats ont notamment eu l'occasion de discuter de leurs priorités en matière d'économie.

Candidats dans Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques

  • Maxime Blanchette-Joncas (Bloc québécois)
  • Nancy Brassard-Fortin (Parti conservateur)
  • Guy Caron (Nouveau Parti démocratique)
  • Pierre Lacombe (Parti populaire)
  • Lysane Picker-Paquin (Parti Rhinocéros)
  • Chantal Pilon (Parti libéral)
  • Jocelyn Rioux (Parti vert)

Le député sortant, Guy Caron, a réitéré l'importance d'alléger les mesures fiscales fédérales pour faciliter le transfert d'entreprises familiales.

Présentement, les gens qui veulent transférer leur entreprise ou la ferme familiale à leurs enfants payent jusqu'au double des impôts que s'ils vendaient à des étrangers. On doit garder nos jeunes en région, on doit combler l'exode des jeunes et on doit le faire de cette manière, a-t-il dit.

Notre dossier Élections Canada 2019

De son côté, le candidat du Parti populaire, Pierre Lacombe, a mis de l'avant l'idée de son chef d'abolir la gestion de l'offre dans le milieu agricole.

La gestion de l'offre, [...] c'est une mauvaise bonne idée. La gestion de l'offre, ça étouffe tous les producteurs agricoles, a-t-il fait valoir.

Les sept candidats dans la salle Georges-Beaulieu du Cégep de Rimouski

Les sept candidats dans Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques

Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

Pour sa part, la candidate conservatrice Nancy Brassard-Fortin a promis d'améliorer les infrastructures de transports, dont l'autoroute 20 entre Notre-Dame-des-Neiges et Rimouski.

Un gouvernement conservateur prochainement élu réalisera enfin l'autoroute 20 que les gens attendent depuis 40 ans, a affirmé Mme Fortin.

Des solutions à la pénurie de main-d'œuvre

Par ailleurs, Maxime Blanchette-Joncas, du Bloc québécois, a proposé de mettre en place un crédit d'impôt pour contrer la rareté des travailleurs.

On veut mettre en place un crédit d'impôt pour les diplômés récents et pour les immigrants qui vont décider d'accepter un emploi en région. Également, un crédit d'impôt aux employeurs pour la formation, puis le maintien au travail des gens de 65 ans et plus, a dit M. Blanchette-Joncas.

La candidate libérale a abondé dans le même sens et a affirmé que son parti avait déjà commencé lors du dernier budget à mettre en place des mesures pour garder les aînés sur le marché du travail, notamment en bonifiant le supplément de revenu garanti.

Chantal Pilon et Lysane Picker-Paquin, lors d'un débat

La candidate du Parti libéral, Chantal Pilon, assise aux côtés de la candidate du Parti Rhinocéros, Lysane Picker-Paquin

Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

Le candidat du Parti vert, Jocelyn Rioux, a pour sa part proposé la gratuité scolaire, tandis que la candidate du Parti Rhinocéros, Lysanne Picker-Paquin, y est allée d'une proposition plutôt saugrenue : Ce n'est pas de la main-d'œuvre , mais de mains qui nous manquent. Donc, on propose un crédit d'impôt pour toute personne qui va accepter de se faire greffer de une à cinq mains supplémentaires, a-t-elle suggéré.

Les candidats doivent à nouveau croiser le fer le 11 octobre dans un débat qui aura lieu à l'Université du Québec à Rimouski.

D'après les informations de Marie-Christine Rioux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Politique fédérale