•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des jeunes partagent le terrain avec des membres des Raptors à Québec

20191001200124_IMG_0103

Quatre joueurs de l'organisation des Raptors, dont Dewan Hernandez, ont fait le bonheur des jeunes présents pour l'atelier.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Martin

Jean-Philippe Martin

Une cinquantaine de jeunes joueurs de basketball ont eu la chance de fouler le terrain de l’amphithéâtre-gymnase de l’Université Laval mardi en compagnie de quatre joueurs de l’organisation des Raptors de Toronto.

Les Raptors avaient désigné Oshae Brissett, Terence Davis, Dewan Hernandez et Sagaba Konate, tous des recrues, pour prendre part à cette activité, présentée en marge de leur camp d’entraînement.

Pendant une quinzaine de minutes, les joueurs ont pris part à quelques ateliers, autographié des chandails et interagi avec les jeunes de 7 à 12 ans, pour la plupart originaires de la région de Québec.

C’est important de le faire, parce que quand j’étais jeune, j’étais dans leurs souliers, a mentionné Oshea Brissett. J’ai eu l’occasion de rencontrer des joueurs professionnels moi aussi dans ma jeunesse et je vais m’en rappeler toute ma vie, a ajouté le joueur qui a grandi à Toronto.

Je sais que les jeunes vont se souvenir longtemps de cette soirée et c’est l’important.

Oshea Brissett, ailier, Raptors de Toronto
20191001200029_IMG_0072

Les jeunes participants ont pu faire autographier leur chandail par les joueurs présents.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Martin

Privilégiés et impressionnés

Les privilégiés se sont dits impressionnés d’abord par la taille des joueurs, mais aussi, par leur simple appartenance à l’équipe championne de la NBA.

C’est vraiment spécial qu’ils aient fait ça pour nous ce soir, disait Zoé Blouin, 8 ans. On est chanceux d’avoir eu l’occasion de s'entraîner avec eux pendant un petit bout.

Zachary Bélanger, lui, avait fait le chemin depuis Clare, dans le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, pour venir vivre son moment avec les membres de Raptors.

C’était seulement 15 minutes, mais 15 minutes qui en valaient la peine, a-t-il raconté.

Amélia Sow se sentait aussi privilégiée d’avoir partagé le terrain avec quelques joueurs de l’organisation qu’elle a suivi attentivement le printemps dernier, lors de leur première conquête du titre de la NBA.

Les Raptors, c’est la seule équipe canadienne, c’est l’équipe qui nous représente. C’est généreux de leur part d’être ici.

20191001195724_IMG_0052

Les jeunes participants et les joueurs des Raptors sur le terrain du PEPS de l'Université Laval.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Martin

Le conseil de Oshea

Avec la barrière de la langue, difficile pour joueurs des Raptors d’offrir à ces jeunes, de bons conseils pour les aider dans leur cheminement.

Oshea Brissett souhaite toutefois leur rappeler de ne jamais laisser personne leur imposer de limites dans ce qu’ils espèrent accomplir dans la vie.

C’est ce que l’entraîneur Jimmy (Jim Sann) nous dit et c’est ce que j’essaie d’appliquer depuis le début du camp. J’essaie de faire tourner les têtes et de me tailler un poste avec l’équipe. Je ne dois pas laisser personne m’empêcher de le faire.

Une fois les quatre joueurs des Raptors repartis pour leur hôtel, l’activité s’est poursuivie pendant 30 minutes.

Les jeunes ont participé à des ateliers, organisés par des membres du personnel des Raptors et supervisés par des joueurs et joueuses du Rouge et Or de l’Université Laval.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Basketball