•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un emploi sur quatre n’est pas occupé aux urgences de l’Hôpital Saint-Boniface

Des ambulances stationnées devant l'entrée des urgences.

Un document interne obtenu par le NPD manitobain indique que 21,9 % des postes aux urgences de l’Hôpital Saint-Boniface étaient vacants à la fin de l'exercice financier de 2017-2018.

Photo : Radio-Canada / Walther Bernal

Radio-Canada

Un poste sur quatre au service des urgences de l'Hôpital Saint-Boniface est vacant selon le Nouveau Parti démocratique (NPD) du Manitoba. L’opposition officielle s'est emparée de nouvelles statistiques tout en reprenant ses critiques préélectorales d'un système de soins de santé qui, selon elle, est en déroute.

En particulier, les néo-démocrates se sont concentrés sur le taux de vacance du personnel à la salle d'urgence de l’Hôpital Saint-Boniface, qui avait récemment été évalué à 25,8 %.

Le ministre de la Santé, Cameron Friesen, a partagé les statistiques lors de l'audience consacrée aux prévisions budgétaires de son ministère, lundi, et le NPD les mentionnées mardi, à la période des questions.

Nous savons que les temps d'attente empirent parce que le gouvernement ne peut pas doter les salles d'urgence de Winnipeg et de toute la province, a déclaré le chef du NPD Wab Kinew lors de la première période de questions depuis l'élection provinciale il y a trois semaines.

Les taux de vacance à la salle d'urgence de l'hôpital ont augmenté ces dernières années, tandis que le gouvernement a mis en place une transformation en profondeur du système de santé de Winnipeg, comprenant la conversion de trois salles d'urgence en centres de soins d'urgence.

Un document interne obtenu par le NPD indique que 21,9 % des postes aux urgences de l’Hôpital Saint-Boniface étaient vacants à la fin de l'exercice financier de 2017-2018. Ce chiffre étant passé à 23 % à la fin de l'exercice suivant.

D'autres hôpitaux ont également enregistré des taux d'inoccupation importants, dont 16,4 % à l'Hôpital Grace et 15 % à l'Hôpital général Victoria, mais le problème est plus prononcé à Saint-Boniface.

M. Friesen a expliqué que le gouvernement était occupé par la plus grande refonte des soins de santé jamais entreprise dans la province. Parce que nous stabilisons actuellement le système, cela signifie que nous pouvons nous concentrer sur ce qui est évidemment le prochain défi, qui consiste à pourvoir les postes vacants, a déclaré le ministre de la Santé.

Le gouvernement n’a pas répondu à une demande le pressant de préciser quand le taux de vacance de postes atteignait 25,8 %.

La province a renforcé ses effectifs au cours des trois derniers mois, a déclaré M. Friesen.

Au cours de cette période, 256 nouveaux travailleurs de la santé ont été embauchés à Winnipeg, dont la moitié sur des postes à l'Hôpital Saint-Boniface. Parmi les nouveaux employés, 56 personnes ont été recrutées en dehors de la juridiction de Winnipeg.

Manitoba

Politique provinciale