•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Morden tire la prise sur l'Internet public gratuit

Plan serré d'une main sur un clavier d'ordinateur.

Les habitants de Morden ont appris que la Ville avait annulé son service Internet public, destiné à offrir aux résidents un accès Internet haut débit sans frais mensuels, après des frais d'installation de 400 $.

Photo : Getty Images

Radio-Canada

Les résidents de la ville de Morden, au Manitoba, devront dire adieu à leur réseau Internet public haute vitesse d'ici la fin du mois d'octobre, soit 18 mois seulement après sa mise en service. L’expérience a été trop coûteuse, selon la municipalité.

Depuis le 30 octobre, Morenet, le service Internet public sans fil fourni par la municipalité de Morden, a cessé toutes ses activités.

Les coûts ont explosé, a simplement indiqué le maire de Morden, Brandon Burley.

Ce dernier explique que la ville a appris l'existence de problèmes techniques liés à la bande passante, qui ont fait exploser ce que devait payer la municipalité pour fournir un service Internet gratuit à ses résidents. Les frais sont passés de quelques centaines de milliers de dollars à plusieurs millions de dollars par an.

Il s'agit de plusieurs millions de dollars et les coûts d'exploitation en feraient notre deuxième service public en importance, a déclaré Brandon Burley.

Tirer la prise

Le conseil municipal a appris la hausse importante des coûts en mai.

En fin de compte, il a été décidé que nous devons abandonner le projet, a déclaré le maire de Morden.

Il a expliqué que la majeure partie de la refonte des coûts reposait sur un malentendu quant à la capacité réelle de l'infrastructure de télécommunication du Manitoba disponible dans la région de Morden.

La ville avait des lignes de cuivre, alors que le projet nécessitait de la fibre optique - une solution coûteuse.

M. Burley a déclaré que le conseil était préoccupé par le fait que le service nouvellement chiffré serait incapable de "résister à l'inflation" et que la ville n'était pas prête à explorer d'autres modèles de financement.

Le conseil précédent a pris la bonne décision de l'approuver sur la base des informations dont il disposait à l'époque, a déclaré le maire de Morden.

Ces chiffres ont gonflé pour augmenter de 700 à 1000 %.

Au moment où le service a été interrompu, il ne desservait que 450 foyers environ dans la ville.

Nous n'avons pu desservir qu’environ un ménage sur huit avant d'avoir déjà largement dépassé le budget, a indiqué le maire.

Quatre hommes sont debout autour d'une affiche sur laquelle il est écrit Morenet.

La Ville de Morden espérait attirer de nouvelles entreprises en lançant un service Internet municipal.

Photo : Radio-Canada / Pierre Verrière

Bien qu'il existe encore des options pour faire appel à des fournisseurs d’accès à Internet privés, la qualité et la rapidité des services peuvent en pâtir dans la communauté agricole, en particulier en fonction de son emplacement. La ville essaie toujours de trouver un moyen de résoudre ces inégalités.

Les contribuables sur la sellette

Le service a été payé avec l'argent des contribuables.

Le plan initial - avec un coût estimé entre 30 et 50 $ par ménage - prévoyait que chaque ménage paierait à la Ville des frais ponctuels de 400 $ et que les coûts restants seraient couverts par les taxes foncières.

Les contribuables sont maintenant sur la sellette.

Nous reconnaissons que nous avons certaines des vitesses de connexion les plus mauvaises, probablement dans le pays. Et il est vraiment difficile de construire une communauté, une économie, dans ce contexte, a déclaré le maire.

Il a déclaré que la ville avait mené de manière agressive des pourparlers avec des entreprises spécialisées dans les installations de fibres optiques et de grands pourvoyeurs de service Internet afin de trouver un moyen de fournir un accès Internet à haut débit à la communauté.

M Burley a indiqué que la ville avait entamé des discussions avec Bell MTS et Valley Fibre - une société de technologie basée à Winkler - quant à la manière de procéder.

Manitoba

Politique municipale