•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À peine 1500 $ de drogue partie en fumée à la Société québécoise du cannabis

Des consommateurs dans une succursale de la SQDC.

Sur les neuf vols de produits du cannabis constatés dans les différentes succursales, trois suspects ont pu être identifiés, rapporte la SQDC.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Yannick Bergeron

La Société québécoise du cannabis (SQDC) ne déplore que neuf vols depuis l'ouverture de ses premières succursales, il y aura bientôt un an, a appris Radio-Canada.

Au total, la valeur de la marchandise volée s'élève à 1486 $, selon un compte-rendu obtenu en vertu de la Loi sur l’accès aux documents des organismes publics.

Sur les neuf vols de produits du cannabis constatés dans les différentes succursales, trois suspects ont pu être identifiés, rapporte la SQDC.

En plus de remettre la marchandise, ces voleurs ont dû en rembourser la valeur, dont le montant s'élevait à 179 $.

Est-ce que ce sont des employés ou des clients qui ont commis ces larcins? Au moment de la publication de cet article, la société d'État n'avait toujours pas répondu à cette question.

L'aire de vente d'une boutique de la SQDC.

L'intérieur d'une boutique de la SQDC.

Photo : Radio-Canada

Pas un enjeu

Selon la SQDC, le vol à l'étalage n'est pas un enjeu dans ses succursales, puisque les produits ne sont pas directement accessibles à la clientèle.

Le responsable de l'accès à l'information de l'organisme souligne qu'il faut mettre « en perspective » la valeur totale des vols (1486 $).

« Nous vous rappelons que la SQDC a réalisé des ventes dépassant 100 millions de dollars depuis sa création », a indiqué la SQDC à la suite de notre demande d'accès.

À titre comparatif, la Société des alcools du Québec (SAQ) rapporte des pertes dues au vol d'environ 3 M$ annuellement, sur des ventes d'un peu plus de 3 G$.

Drogues et stupéfiants

Société