•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouvelles places en garderie à Bonaventure, Maria et New Richmond

L'affiche du centre administratif du Centre de la petite enfance de la Baie.

Le Centre de la Petite enfance de la Baie pourra augmenter le nombre de places dans ses installations de Bonaventure et de Maria.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Trois centres de la petite enfance (CPE) de la Gaspésie se partageront 1,4 million de dollars. Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, en a fait l'annonce mardi, à Bonaventure.

Cette aide permettra de créer 69 nouvelles places, dont 21 au CPE Pouce-Pousse de New Richmond. Cinq places seront réservées aux enfants de moins de 18 mois.

La majeure partie de l’argent, soit tout près d’un million de dollars, sera versée au CPE de la Baie et servira à l’agrandissement de l’installation de Bonaventure. Les travaux permettront d’accueillir 32 enfants de plus à Bonaventure, dont 10 poupons.

Le CPE de la Baie ajoutera aussi 16 nouvelles places à son installation de Maria. Cette aide financière est versée aux CPE à la suite d'appels de projets tenus en 2013 et en 2018.

Les installations devraient en mesure d’offrir les nouvelles places au printemps 2021.

Le ministre Mathieu Lacombe au micro derrière une tribune

Trois centres de la petite enfance de la Gaspésie se partageront 1,4 million de dollars, a indiqué le ministre Lacombe lors de son passage en Gaspésie

Photo : Radio-Canada

Même s’il lui faut attendre encore plus d’un an avant la concrétisation du projet, la directrice générale du CPE de la Baie, était bien contente de la nouvelle.

Les besoins sont criants, rapporte Mme Dalpé qui reçoit de deux à trois appels par semaine de parents qui cherchent une place pour leur enfant. C’est notre quotidien depuis la dernière année.

Le besoin est pour « maintenant » et c’est pourquoi Julie Dalpé essayera de réduire l’échéancier. N’en tient qu’à nous comme équipe d’essayer d’aller le plus vite possible pour arriver à terme le plus rapidement possible.

Comme le manque de places en garderie varie beaucoup, d’une année à l’autre, Julie Dalpé estime que le nombre de places accordé permettra un développement pérenne du CPE. Il faut que ces places soient comblées à long terme. Trente-deux places, c’est bien. Ç’aurait pu être plus, mais il faut être prudent dans la façon de développer les choses.

À la maison, sans garderie

Éric Arsenault a inscrit son petit Noé, il y a maintenant un an, avant la naissance. Il a visité tous les lieux de garde de New Richmond à Paspébiac. Je me bute toujours à la même réponse : "pas de place".

Il a donc renoncé à retourner sur le marché du travail, faute de service de garde.

Un homme avec un bébé dans une poussette

Éric Arsenault et son fils, Noé

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Il aurait pu cet automne travailler à temps plein comme éducateur spécialisé. Sur le plan financier, ce n’est pas des choses que nous avions prévues. C’est un peu difficile,commente M. Arsenault. Il a rencontré récemment le maire de Bonaventure, Roch Audet, pour le sensibiliser à la situation.

Le nouveau père croit que cette carence dans les services de garde est un frein à l’installation de jeunes familles ou de jeunes couples dans la région.

Nouvelles règles

Le projet du CPE de la Baie aurait pu voir le jour bien avant. Mais l’ancien gouvernement nous demandait de donner un financement de 50 % du projet ce qui était impossible, raconte la directrice du CPE de la Baie.

Les règles ont changé et la contribution pour le présent projet s’élèvera à 30 000 $.

Sans surplus accumulé, Pouce-Pousse de New Richmond n’aura aucun montant à débourser pour son agrandissement, indique l'administrateur Pierre-Luc Arsenault.

Pour répondre aux demandes pressantes des parents, le CPE de la Baie dispose aussi de 62 places en milieu familial, mais qui ne sont pas toutes disponibles.

Une femme debout derrière une tribune avec en arrière-plan le ministre de la famille.

La directrice du CPE de la Baie, Julie Dalpé, était heureuse de pouvoir enfin annoncer l'agrandissement des installations de Bonaventure et de Maria.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Julie Dalpé a toutefois bon espoir de réussir à recruter sous peu de nouveaux responsables de garde. Cinq demandes sont en analyse.

Avec les informations d'Isabelle Larose

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !