•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nombre record d’inscriptions à l’Université Sainte-Anne

Vue aérienne du campus avec la baie Sainte-Marie.

Campus de l'Université Sainte-Anne, en Nouvelle-Écosse

Photo : Université Sainte-Anne

Radio-Canada

L’université de langue française de la Nouvelle-Écosse, l’Université Sainte-Anne, a vu le nombre de ses inscriptions bondir de 37 % à la rentrée automnale. Elle compte 540 étudiants cette année, soit 146 de plus que l’an dernier.

Le nombre d’inscriptions éclipse ainsi le record précédent de 481, établi en 2008.

Il y a eu une augmentation des inscriptions tant chez les étudiants étrangers que chez leurs pairs canadiens. Les étudiants étrangers forment maintenant 31 % de la clientèle de l’institution. Ils sont 55 de plus que l'an dernier, alors que le nombre d'étudiants canadiens a augmenté de 91, « une belle surprise » selon le recteur de l'université, Allister Surette, compte tenu du déclin de cette clientèle dans d'autres universités de la région.

La hausse est d'autre part répartie sur l’ensemble des programmes universitaires et collégiaux. M. Surette l’attribue notamment aux efforts de recrutement et de rétention menés par la petite université, ainsi qu’au fait qu’elle s’est positionnée comme « établissement de marque de la francophonie canadienne ».

Un homme en complet appuyé à une rampe.

Selon Allister Surette, recteur de l'Université Sainte-Anne, la hausse reflète les efforts de recrutement et de rétention de son institution.

Photo : ACUFC

L’établissement est entre autres reconnu pour son programme d’immersion française, qui attire de nombreux étudiants l’été. Un programme pour francophiles permet par ailleurs à des étudiants dont la langue première n’est pas le français de s’inscrire à des programmes pendant l’année universitaire normale, tout en bénéficiant d’un appui.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Éducation