•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement manitobain vient en aide aux fermiers après la sécheresse

Un veau dans un troupeau de boeufs avance en direction de l'objectif.

Des fermiers manitobains font face à une pénurie de fourrage pour nourrir leur bétail, à cause de la sécheresse du mois d'août.

Photo : Radio-Canada / Patrick Foucault

Radio-Canada

Le ministre de l’Agriculture du Manitoba, Ralph Eichler, a annoncé, lundi, de nombreuses mesures pour aider les fermiers à récupérer après « l’état d’urgence agricole », lié à la sécheresse, déclaré à la fin du mois d'août dans plus de 10 municipalités rurales.

Parmi elles, la société de la Couronne Manitoba Agricultural Services Corporation (MASC) reportera de six mois les remboursements des prêts qu’elle accorde aux producteurs agricoles, avec une possibilité de prolongement de six mois supplémentaires. 

De plus, la MASC proposera des prêts pour l'achat de veaux d’un poids minimum de 181 kg, qui pourront être remboursés lorsque le bétail sera vendu, affirme le ministre de l'Agriculture.

Les fermiers pourront également demander à la MASC des avances de liquidités allant jusqu’à 75 % du montant qui peut leur être attribué comme prêt. Cette augmentation du taux, auparavant établi à 50 %, est rendue possible grâce à l’appui du gouvernement fédéral. 

Le ministre de l’Agriculture encourage par ailleurs les agriculteurs en situation de pénurie de foin à consulter quotidiennement le Manitoba Hay Listing Service pour repérer les réserves de fourrage disponible à proximité de leurs fermes.

Tandis que des fermiers manitobains continuent à éprouver des difficultés pour nourrir leur bétail, à cause des contrecoups de la sécheresse, d’autres agriculteurs dans le sud-ouest de la province ont vu leurs champs inondés à cause de fortes précipitations.

Près de la moitié des productions agricoles manitobaines sont encore dans les champs, à la merci des aléas de la météo, dit Ralph Eichler. Entre 53 et 56 % des plantations ont été récoltées pour l'instant.

C’est difficile parce qu’on ne sait pas à quoi s'attendre de la météo dans les prochaines semaines, dit-il. 

Dans une déclaration écrite, le directeur général de l’Association manitobaine des producteurs de bœuf (Manitoba Beef Producers) déclare que les discussions se poursuivront avec la province pour trouver une réponse aux besoins de l’industrie bovine, qui traverse une période difficile.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Agriculture