•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'entraîneur des Huskies de Rouyn-Noranda accusé de conduite avec capacités affaiblies

Mario Pouliot répond aux questions des journalistes lors du tournoi de la Coupe Memorial à Halifax.

L'entraîneur-chef des Huskies de Rouyn-Noranda, Mario Pouliot (archives)

Photo : Radio-Canada / Serge Clavet

Piel Côté
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'entraîneur-chef et directeur général des Huskies de Rouyn-Noranda, Mario Pouliot, est accusé d'avoir conduit un véhicule alors qu'il avait les facultés affaiblies par l'alcool.

Selon l'acte d'accusation, les faits reprochés se seraient produits dans la nuit du 23 au 24 février 2019.

Mario Pouliot a été arrêté lors d'un barrage routier, au centre-ville de Rouyn-Noranda.

Mario Pouliot fait face à deux chefs d'accusation. Le premier indique que l'entraîneur-chef des Huskies aurait conduit un véhicule alors que ses capacités étaient affaiblies.

L'autre accusation portée contre lui mentionne que le taux d'alcoolémie était toujours supérieur à la limite permise, soit 80 milligrammes par 100 millilitres de sang, deux heures après qu'il eut cessé de conduire son automobile.

Pas de commentaire durant les procédures

Questionné sur les événements, Mario Pouliot a indiqué ne pas vouloir commenter. Par voie de communiqué, l'organisation des Huskies a aussi indiqué qu'elle ne commenterait pas avant la fin des procédures judiciaires.

La Ligue de hockey junior majeur du Québec, par le biais de son directeur des communications, Maxime Blouin, a mentionné ne pas vouloir commenter tant que le dossier sera devant les tribunaux.

L'avocat de Mario Pouliot, Me Marc Lemay, a fait savoir qu'aucun commentaire ne sera formulé avant la fin des procédures judiciaires.

Le dossier de Mario Pouliot doit revenir en cour le 7 octobre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !