•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voici les finalistes des Prix littéraires du Gouverneur général

La femme parle dans un micro

L'auteure et comédienne Sylvie Drapeau fait partie des finalistes dans la catégorie du meilleur roman aux Prix littéraires du Gouverneur général.

Photo : Radio-Canada / Pascal Michaud

Radio-Canada

Des quelque 1400 livres soumis cette année aux Prix littéraires du Gouverneur général, le comité de sélection a retenu 70 titres. Ces finalistes ont été dévoilés tôt mercredi matin.

Ces 70 livres représentent les meilleurs publiés cette année dans les catégories romans et nouvelles, poésie, théâtre, essais, traduction, littérature jeunesse et littérature jeunesse illustrée, et ce, pour chacune des deux langues officielles du Canada.

Dans la catégorie des romans et nouvelles francophones, les livres retenus sont La Minotaure, de la romancière bigenre Mariève Maréchale; La terre, de la comédienne et écrivaine québécoise Sylvie Drapeau; Le drap blanc, de l’auteure montréalaise originaire de France Céline Huyghebaert; Maison fauves, de l’auteure et bédéiste québécoise d’origine française Éléonore Goldberg; et Mina parmi les ombres, de l’auteur d’origine togolaise Edem Awumey.

Marie-Ève Maréchale s'exprimant dans un studio de radio.

La poète et romancière Mariève Maréchale

Photo : Radio-Canada / Thomas Lafontaine

En poésie de langue française, les finalistes sont Chloé Savoie-Bernard, pour Fastes; Louise Marois, pour La cuisine mortuaire; Michel Létourneau, pour La part habitée du ciel; Anne-Marie Desmeules, pour Le tendon et l’os; et Louis-Thomas Plamondon, pour Portages.

Portrait de la poète Anne-Marie Desmeules en extérieur, légèrement en contre-plongée, avec le feuillage d'un arbre en arrière-plan. Elle a les cheveux attachés et porte une frange et des boucles d'oreilles.

La poète Anne-Marie Desmeules

Photo : Vincent Boulet

Du côté des essais, ce sont Sarah Brunet Dragon (Cartographie des vivants), Antonine Maillet (Clin d’œil au temps qui passe), Patrick Moreau (La prose d’Alain Granbois, ou lire et relire Les voyages de Marco Polo), Daniel Canty (La société des grands fonds) et Anne-Marie Voisard (Le droit du plus fort : nos dommages, leurs intérêts) qui ont retenu l’attention.

La liste complète des finalistes peut être consultée ici (Nouvelle fenêtre).

Les 14 livres gagnants seront annoncés sur le site Internet des Prix littéraires du Gouverneur général le 29 octobre. Chaque lauréat et lauréate remportera une bourse de 25 000 $, tandis que les finalistes repartiront avec un montant de 1000 $.

En abordant des thèmes qui nous préoccupent, en exaltant notre imagination, en choisissant le mot juste ou en transposant brillamment une histoire en images, les finalistes des Prix littéraires du Gouverneur général de 2019 nourrissent non seulement notre vie culturelle, mais aussi notre vie citoyenne. Ils représentent la richesse, la force et l’excellence de la littérature d’ici, a écrit Simon Brault, directeur et chef de la direction du Conseil des arts du Canada, dans un communiqué. Le Conseil des arts finance, administre et assure la promotion des Prix littéraires du Gouverneur général depuis 1959.

Une cérémonie en l’honneur des personnes gagnantes aura lieu le 12 décembre en présence de la gouverneure générale du Canada, Julie Payette.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Livres

Arts