•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des activités annulées à cause de la grève du zèle dans les écoles en Ontario

Des enfants jouent au ballon dans un gymnase.

Des dizaines d'activités dans les locaux des écoles en Ontario ont été annulées à cause la grève du zèle des employés de soutien.

Photo : Radio-Canada / Danny Gosselin

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

De nombreux conseils scolaires ont décidé de suspendre les permis de location d’associations et de groupes à cause de la grève du zèle des employés de soutien dans les écoles ontariennes. Il n’y aura plus d’activités après l’école et pendant les fins de semaine pendant ces moyens de pression.

Le nettoyage et la supervision des activités sont les raisons principales pour lesquelles les locaux de plusieurs écoles ne seront pas disponibles pendant la grève du zèle des milliers d’employés membres du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

Au Conseil scolaire catholique Providence, les permis de location des gymnases ont été suspendus, pour l’instant.

Les groupes qui utilisent habituellement le gymnase n'ont [donc actuellement] pas accès aux écoles [du conseil scolaire pour leurs activités], précise l'agente de communications du Conseil scolaire catholique Providence, Lyne Cossette.

Pour le moment, nous avons annulé les permis d’utilisation communautaire prévus pour cette semaine, souligne l'agente des communications du Conseil scolaire public du Nord-Est de l'Ontario, Guylaine Scherer.

Nous voulons garder les lieux propres autant que possible. Puisque la grève de zèle du personnel d’appui et de soutien limite les services offerts par les employés représentés par le SCFP, nous devons limiter l’accès aux installations pour assurer un environnement propre, sain et sécuritaire.

Une citation de :Déclaration du Conseil scolaire public du Nord-Est de l'Ontario

Du côté du Conseil scolaire Viamonde, les 56 permis attribués par le conseil scolaire pour des événements, réunions et autres activités dans les locaux des écoles ont été suspendus temporairement à cause de cette grève du zèle.

Plus d’une centaine de courriels ont été acheminés à des détenteurs de permis : des groupes, associations ou particuliers. Ces gens utilisent particulièrement les gymnases pour la pratique de sports (basketball, volleyball, hockey-balle, badminton, soccer, etc.), précise la directrice des communications du Conseil scolaire Viamonde, Claire Francoeur.

Il y a [aussi] des gens qui utilisent des salles de classe pour tenir des rencontres ou des sessions de travail. [Et certains groupes] ont besoin de nos cafétérias et auditoriums pour des soirées de reconnaissance, des galas, des repas-bénéfice, etc., ajoute-t-elle.

Pour ce qui est du Conseil scolaire catholique MonAvenir, les activités d’utilisation communautaire des locaux se poursuivent dans les 23 écoles élémentaires et 7 écoles secondaires.

Tous les détenteurs de permis pour tenir des activités au sein des écoles du Conseil scolaire catholique MonAvenir ont été informés vendredi dernier de la possibilité d’annulation. Le CSC MonAvenir évalue la situation au jour le jour, déclare le directeur de l’éducation, André Blais.

Les associations espèrent une résolution rapide

Le réseau Sport & Social Group (SSG) loue des terrains et des gymnases dans les écoles pour ses activités sportives et récréatives dans plusieurs régions de la province, dont Toronto et sa banlieue, Kitchener et Sudbury.

Dans certains cas, [si les permis sont suspendus], nous avons déjà l’option d’utiliser un autre lieu. Mais ça reste un défi, note Rolston Miller, responsable des communications et du marketing du SSG et cofondateur du Toronto Sport & Social Club.

Comme plan B, il va falloir chercher d’autres disponibilités dans les centres communautaires, les institutions religieuses et privées aussi.

Les écoles sont là d’abord et avant tout pour l’éducation de nos enfants, mais ce sont aussi des centres de service communautaire, et on oublie souvent cet aspect.

Une citation de :Rolston Miller, responsable des communications et du marketing, Sport & Social Group

Il ajoute qu’en plus des participants aux activités du réseau, des employés à temps partiel, qui aident à l’organisation des matchs et autres événements, pourraient se retrouver dans une situation difficile.

Lundi matin, plus de 55 000 employés de soutien d'écoles de l'Ontario, soit des concierges, employés de bureau et aides-éducateurs, ont entamé une grève du zèle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !