•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pélican entraîné par Dorian au Cap-Breton reprend des forces

Un pélican au plumage brun sur un quai.

Des centaines d'oiseaux tropicaux ont été entraînés en Atlantique par la tempête Dorian, en septembre dernier.

Photo : La Presse canadienne / Steven McGrath

La Presse canadienne

Un pélican qui a élu domicile sur un quai du Cap-Breton, après le passage de la tempête post-tropicale Dorian, tarde à rentrer chez lui.

L’oiseau solitaire au plumage brun aurait été entraîné par la tempête post-tropicale en septembre. Depuis, des résidents et des pêcheurs le nourrissent de poissons sur un quai de Glace Bay.

David McCorquodale, un biologiste de l’Université du Cap-Breton, affirme qu’il a pu observer d’autres espèces migrer vers le sud après avoir repris des forces.

Selon le biologiste, le pélican a encore le temps de trouver son chemin vers un climat plus chaud. D’autres spécialistes s’inquiètent toutefois des effets négatifs de ce départ tardif sur la santé de l’oiseau.

Alicia Penney, une observatrice d’oiseaux de la région, lui a rendu visite au cours des derniers jours. Elle espère que l’oiseau fera le plein [d'énergie] pour rentrer chez lui, probablement dans le sud des États-Unis.

Un photographe du Cap-Breton, Steven McGrath, aussi observateur d’oiseaux, affirme qu’il n’a pas repéré le pélican à sa dernière visite du quai, lundi en après-midi.

La Nouvelle-Écosse n’a pour l’instant aucun plan d’intervention, selon Lisa Jarrett, porte-parole du ministère des Terres et des Forêts. Nous continuons de demander à la population de s’abstenir de le nourrir, a-t-elle ajouté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Faune et flore