•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un monument érigé pour les 50 ans de Manic-5

Une vue du barrage Daniel-Johnson, le plus haut barrage à voûtes multiples et à contreforts du monde.

Le barrage Daniel-Johnson d'Hydro-Québec

Photo : Radio-Canada / Marie-Jeanne Dubreuil

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Il y a 50 ans, le barrage hydroélectrique Daniel-Johnson était inauguré. Hydro-Québec a érigé un monument pour souligner l'occasion.

Le monument contient les empreintes de main des anciens premiers ministres Pierre Marc et Daniel Johnson fils, le ministre des Ressources naturelles et ministre responsable de la Côte-Nord, Jonatan Julien, le président d'Hydro-Québec, Éric Martel, un employé et un retraité d'Hydro-Québec ainsi que le préfet de la MRC de la Manicouagan, Marcel Furlong, qui étaient tous sur place.

L'actuel ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Jonathan Julien, est à son côté pendant qu'il laisse l'empreinte de sa main.

Daniel Johnson fils pose la paume de sa main pour la postérité.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Plusieurs autres dignitaires étaient également présents, dont le député de René-Lévesque, Martin Ouellet, et les maires de Sept-Îles et de Baie-Comeau.

La famille de Daniel Johnson a pris la parole lors de la cérémonie. Les petites-filles de l'ancien premier ministre ont exprimé leur fierté d'en être les descendantes. L'un des fils de l'homme politique a également témoigné en ce sens.

Nous sommes extrêmement touchés de voir l'accueil qu'on nous fait, pour ce que ça évoque, le nom Daniel Johnson, et, par affiliation, cette fierté qu'on ressent simplement de visiter les lieux.

Daniel Johnson fils
Des hommes et des femmes sont regroupés devant le barrage. Ils se recueillent.

Les proches de Daniel Johnson lors de la cérémonie de commémoration du 50e anniversaire du barrage d'Hydro-Québec.

Photo : Radio-Canada / Marie-Jeanne Dubreuil

Au cours de la cérémonie, l'audace et le génie technique associés au barrage Daniel-Johnson et aux deux centrales Manic-5 ont été plusieurs fois mentionnés, entre autres par le PDG d'Hydro-Québec Éric Martel.

Des sept aménagements du complexe [Manic-Outardes], c'est celui de Manic-5 qui est le plus connu et qui a reçu, à travers le monde, la plus grande attention médiatique. Il a été le théâtre de nouveaux et de nombreux exploits techniques. Le chantier a marqué l'émergence du génie québécois sur la scène internationale et sa reconnaissance, relate le PDG.

Un retraité d'Hydro-Québec, Jean-Noël Laprise, a quant à lui raconté avec émotion la fierté qu'il avait d'avoir participé à la construction du barrage et des deux centrales Manic-5.

C'est un privilège d'être sur un chantier comme ici où ma famille est venue au monde. Le barrage, ça fait partie de moi-même et de toute ma famille. C'est une fierté pour tous ceux qui y ont travaillé, pour moi en particulier.

Jean-Noël Laprise, retraité d'Hydro-Québec

Hydro-Québec a donné congé à ses employés à l'occasion de la journée de célébration.

Le barrage Daniel-Johnson reste encore aujourd'hui le plus haut barrage à voûtes multiples et à contreforts du monde.

Plan panoramique montrant les cheminées d'équilibre et les transformateurs de la centrale hydroélectrique de Manic-5. C'est l'automne et on voit les montagnes au loin.

Les cheminées d'équilibre et les transformateurs de la centrale hydroélectrique de Manic-5

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Même si sa construction s'est achevée en septembre 1968, son inauguration officielle a été reportée d'un an, en raison de la mort subite du premier ministre Daniel Johnson la veille de la date prévue.

Avec les informations de Marie-Jeanne Dubreuil

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !