•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Singh pourrait ne pas serrer la main de Bernier aux débats des chefs

Le chef du PPC fait la promotion de « discours haineux », juge le leader néo-démocrate.

M. Singh, sa femme et une candidate locale discutent en marchant dans le parc Stanley.

Jagmeet Singh faisait campagne à Vancouver pour la sixième journée de suite, lundi.

Photo : Radio-Canada / Jérôme Labbé

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L’ambiance pourrait être tendue aux débats du consortium des médias, les 7 et 10 octobre prochains. Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Jagmeet Singh, ne sait pas encore s’il acceptera de serrer la main de Maxime Bernier, qui a fondé le Parti populaire du Canada (PPC) l’an dernier.

On va voir, a-t-il dit lundi. C'est difficile quand on parle de quelqu'un qui veut diviser la population, promouvoir les discours haineux. C’est difficile.

Lors d’une mêlée de presse organisée en fin de journée, le chef du NPD a souligné qu’il était contre les propos de M. Bernier en général. Je suis contre les idées haineuses, les idées qui divisent la population, a-t-il répété, allant même jusqu’à dire en anglais que les idées du chef du PPC étaient intentionnellement conçues pour alimenter la haine (purposely designed to increase hate).

M. Bernier en visite dans les studios de Radio-Canada

Maxime Bernier

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Jagmeet Singh s’était déjà opposé à la présence de Maxime Bernier aux débats en français et en anglais, allant même jusqu’à demander à la Commission aux débats des chefs de reconsidérer sa décision.

Dans une lettre transmise à son président David Johnston, M. Singh s’était dit « troublé » par la décision des organisateurs, rappelant notamment que le chef du PPC a été photographié en compagnie de membres d’un groupe anti-immigrants en Alberta, et qu’il s’est attaqué publiquement à la jeune militante environnementaliste Greta Thunberg.

Le leader du NPD semble maintenant s’être résigné à l’idée qu’il devra composer avec la présence de Maxime Bernier. C’est la décision du commissaire aux débats, et l'on va avoir un débat ensemble, a-t-il déclaré lundi.

Notre dossier Élections Canada 2019

Ce n’est pas la première fois que le chef du NPD laisse entendre qu’il ne serrera pas la main de l’un de ses adversaires à des débats des chefs. Il avait tenu le même discours après l’épisode du brownface et du blackface impliquant le leader libéral Justin Trudeau. Les deux hommes ont eu un entretien téléphonique en privé par la suite, mais la question ne lui a pas été posée à nouveau depuis.

Les débats organisés par le consortium des médias auront lieu le lundi 7 octobre (en anglais) et le jeudi 10 octobre (en français). Les thèmes qui seront abordés viennent d’ailleurs tout juste d’être dévoilés.

D’ici là, un autre débat aura lieu dans les studios de TVA, le mercredi 2 octobre. Maxime Bernier n’a toutefois pas été invité à celui-là.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !