•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le géant de la cigarette électronique sur le banc des accusés en C.-B.

Une cigarette électronique Juul et un paquet de cartouches aromatisées.

Une poursuite civile a été déposée contre Juul Labs Canada et Juul Labs Inc. à la Cour suprême de la Colombie-Britannique, lundi.

Photo : Radio-Canada / Katie Nicholson/CBC

Nora Chabib

Une demande d'action collective contre la principale entreprise de cigarettes électroniques Juul évaluée à plusieurs milliards de dollars a été déposée en cour suprême de la Colombie-Britannique, lundi.

Dans cette demande d’action collective, les plaignants reprochent au fabricant d’affirmer que ses produits offrent une alternative saine à la cigarette traditionnelle.

Parmi eux, Jaycen Stephens et Owen Mann-Campbell disent souffrir de douleurs à la poitrine, d’essoufflement, de toux ou encore de dépendance accrue à la nicotine - des effets que leurs médecins associent, selon eux, au vapotage.

Les deux jeunes hommes qui témoignent faire usage des cigarettes électroniques depuis avoir atteint l'âge de majorité l’année dernière, affirment qu’ils n’auraient pas commencé à vapoter s’ils avaient reçu des informations précises ou des avertissements concernant les possibles problèmes de santé résultant de leur vapotage.

Plan serré d'une main qui tient une cigarette électronique Juul en forme de rectangle mince allongé près d'une bouche d'où sort de la vapeur.

Un homme exhale de la fumée d'une cigarette électronique de marque Juul. En quelques années, ce fabricant de cigarettes électroniques a avalé le marché américain avec ses produits en forme de clé USB. Son succès représente un dilemme de santé publique pour les autorités des États-Unis et d'ailleurs.

Photo : AFP/Getty Images / Eva Hambach

Aucune des allégations n'a encore été examinée par les tribunaux et, dans une déclaration envoyée par courrier électronique, JUUL affirme ne pas pouvoir se prononcer à ce moment-ci.

Nous examinons actuellement la déclaration et nous ne sommes pas en mesure de fournir d'autres commentaires.

Juul Labs Canada

La semaine dernière, le président-directeur général de Juul Labs Inc. a brusquement démissionné et la société a annoncé la suspension de toute publicité télévisée, imprimée et numérique aux États-Unis, mais pas au Canada.

La société basée à San Francisco fait de la publicité au Canada sur diverses plateformes et a utilisé les services de lobbyistes pour influencer les politiciens du pays à plusieurs reprises au cours de la dernière année, selon le Commissariat au lobbying du Canada.

Flou scientifique

Les cigarettes électroniques sont moins nocives que les cigarettes conventionnelles, mais elles ont quand même des effets néfastes. Et aucune étude n’a encore été réalisée sur les risques à long terme des cigarettes électroniques, peut-on lire sur le site de Cancer Canada.

Ce mois-ci, Santé Canada a mis en garde les utilisateurs de cigarettes électroniques des liens entre le vapotage et les maladies pulmonaires.

La popularité s’évapore

Pour la première fois au pays la semaine dernière, un résident du Québec a été diagnostiqué d’une maladie respiratoire grave liée au vapotage.

Peu de temps après, le détaillant Walmart a annoncé qu’il ne vendrait plus de cigarette électronique une fois ses stocks écoulés, puis New York est devenu le second État américain à interdire la commercialisation des cigarettes électroniques aromatisées. Au Canada, Juul offre toujours des arômes de tabac à la menthe, à la mangue et à la vanille.

Selon les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), la cigarette électronique a causé 12 décès et fait plus de 800 malades aux États-Unis.

Les produits Juul représentent environ les trois quarts des ventes totales du secteur, soit environ 6 milliards de dollars.

Avec les informations de Tina Lovgreen

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Santé publique