•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le groupe AMBM a dévoilé sa vision pour assurer le développement économique

Devant un écran sur lequel est projeté le texte « AMBM, reconnaître les accomplissements, préparer l'avenir », s'avance un jeune homme tenant des cartes de vote rouge en l'air, pour les distribuer aux membres de la réunion qu'on ne voit pas.

Justin Johnson, le directeur général de l'Association des municipalités bilingues du Manitoba (AMBM), se dit prêt à ouvrir le dialogue avec le prochain gouvernement fédéral.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Dans le cadre des élections fédérales, l'Association des municipalités bilingues du Manitoba (AMBM) a publié un rapport pour le prochain gouvernement. Le document formule plusieurs recommandations pour « accroître l'efficacité et la cohérence en matière de développement économique ».

Le groupe AMBM réunit trois organismes, soit l’Association des municipalités bilingues du Manitoba, le Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM) et Éco-Ouest Canada. Le groupe dit souhaiter le dialogue avec les différents acteurs fédéraux. Pour ce faire, il a proposé six recommandations et a défini des objectifs précis.

Le groupe demande notamment au gouvernement la création d’un fonds d’investissement prévisible et stable répondant aux besoins des municipalités bilingues et des communautés de langue officielle en situation minoritaire sur le territoire de l’AMBM ainsi que la tenue de consultations effectives annuelles avec les communautés de langue officielle en situation minoritaire.

L’AMBM invite également le Gouvernement du Canada à tenir sa promesse de travailler en partenariat avec les gouvernements municipaux pour combler les besoins des collectivités rurales et de favoriser l’épanouissement et la vitalité des communautés de langue officielle en situation minoritaire. Pour cela, elle appelle Ottawa à investir 66,4 millions de dollars, au cours des deux prochaines années, dans les infrastructures sociales des collectivités rurales francophones et bilingues du Manitoba.

L’AMBM demande par ailleurs au Gouvernement du Canada de soutenir le virage vers une économie verte des collectivités francophones et bilingues du Manitoba en investissant 38,6 millions de dollars, au cours des deux prochaines années, dans leurs infrastructures de développement durable.

La question du développement touristique fait également partie des priorités de l’AMBM, qui souhaite voir Ottawa injecter 31,5 millions de dollars au cours des deux prochaines années dans l’industrie touristique francophone et bilingue afin de créer des emplois dans les communautés bilingues manitobaines.

L’AMBM souhaite enfin qu'il y ait un investissement de la part d'Ottawa pour l'accès à Internet dans les collectivités rurales.

Dans son rapport, l’AMBM liste également une cinquantaine de projets cités en exemple qui pourraient être réalisés avec 138 millions de dollars.

L’objectif de ce mémoire politique fédéral, c’est d’ouvrir le dialogue avec les acteurs au niveau fédéral, mais aussi de simuler un partenariat avec le prochain gouvernement fédéral, explique le directeur général de l’AMBM, Justin Johnson.

Nous passons à l’action aujourd’hui, nous allons rencontrer les candidats aux élections partout à travers la province afin de parler avec eux de nos priorités.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !