•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lalonde en finale à Doha : « les jambes y allaient pas aujourd'hui »

Geneviève Lalonde se tient les genoux.

Geneviève Lalonde a terminé 14e sur 15 lors du 3000m steeple, à Doha, lundi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Lalonde ne termine pas dans le top 10 comme elle l'avait prévu, mais l'athlète de Moncton est tout de même heureuse d'avoir participé à la finale.

Geneviève Lalonde termine 14e au 3000m steeple, aux Championnats du monde d'athlétisme à Doha, au Qatar.

La coureuse de 28 ans de Moncton s'est affrontée à des athlètes de renom tel que Kényane Béatrice Chepkoech, détentrice du record mondial.

La course a été qualifiée de très rapide et les coureuses ont offert toute une prestation lundi.

Chepkoech est parti d'un élan rapide, creusant l'écart avec le reste du groupe en début de course.

Geneviève Lalonde a quant à elle tenu durant deux tours en tête de peloton au sixième rang, mais elle a dû ralentir son rythme plus tard dans la course, laissant les devants à ses adversaires.

Geneviève pendant sa course.

Pour Geneviève Lalonde, ces événements sont des préparatifs en vue de la préparer pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

Photo : Radio-Canada

Chepkoech a finalement terminé en première place avec un temps de 08:57;84, enregistrant ainsi un record aux Championnats du monde.

Elle a devancé l'Américaine Emma Coburn (9:02;35) et l'Allemande Gesa Felicitas Krause (9:03;30).

Lalonde a complété l'épreuve ponctuée de 28 obstacles en 9:32;92, à un peu moins de trois secondes de sa marque personnelle et du record canadien qu'elle a réalisés cet été, à Montréal, aux Championnats canadiens.

J'étais pas sûr avec ma longue saison de voir où j'allais être. De faire la finale c'était quand même une surprise, mais malheureusement les jambes y allaient pas aujourd'hui, a-t-elle lancé en entrevue après l'épreuve.

Geneviève Lalonde en entrevue.

La coureuse de 28 ans de Moncton s'est affrontée a des athlètes de renom tel que Kényane Béatrice Chepkoech, détentrice du record mondial.

Photo : Radio-Canada

Ce championnat marque la fin de la saison pour la coureuse néo-brunswickoise, qui est tout de même satisfaite des nombreuses compétitions auxquelles elle a pris part cette année.

Pour Geneviève Lalonde, ces événements sont des préparatifs en vue de la préparer pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

Son but était de terminer dans les 10 premières lors au 3000m steeple. Le top trois était atteignable, disait-elle après l'épreuve, mais aurait demandé beaucoup de travail.

Lalonde durant la course.

Lalonde a complété l'épreuve ponctuée de 28obstacles en 9:32;92, à un peu moins de trois secondes de sa marque personnelle.

Photo : Radio-Canada

Donc il faut être prête à tout et pour être capable de se classer parmi les 10 premières, parce que c'est ça la course, c'est pour s'amuser, mais aussi pour essayer de battre nos propres records, indique Geneviève Lalonde.

N'importe quoi peut arriver dans les grandes finales et il faut vraiment s'y mettre pour essayer d'être là. Malheureusement, moi aujourd'hui j'avais pas les jambes, mais on va essayer de travailler pour s'y rendre.

Elle dit être très inspirée par les performances de Mohamed Ahmed qui a terminé avec la médaille de bronze au 5000 mètres, donnant une place historique au Canada.

Lalonde raconte avoir couru avec lui etEvin Dunfee et elle croit qu'elle peut se laisser inspirer par leur talent au cours des pratiques des onze prochains mois.

Nouveau-Brunswick

Athlétisme