•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jagmeet Singh divise les familles indiennes canadiennes

Deux vendeurs de turbans devant des tissus de toutes les couleurs.

Au magasin Sikh Virasat de Brampton, on note une hausse des ventes de certaines couleurs de turban quand le chef du NPD les affiche à la télévision.

Photo : Radio-Canada / Thomas Gerbet

Thomas Gerbet

Devant plusieurs maisons de Brampton, en banlieue de Toronto, une même curiosité : deux pancartes électorales sur un seul et même terrain. Une orange pour le Nouveau Parti démocratique (NPD) et une rouge pour le Parti libéral.

Pour plusieurs Canadiens originaires du Pendjab, en Inde, le choix est déchirant : « On adore Jagmeet Singh, mais on adore aussi Justin Trudeau. C'est très difficile pour nous », explique Pawangeet, rencontrée à l'entrée d'un temple sikh.

Je suis libérale, mais ça ne me dérangerait pas de voter NPD.

Pawangeet, résidente de Brampton

La circonscription de Brampton-Est, c'est le territoire où Jagmeet Singh était député provincial néo-démocrate jusqu'en 2017. Depuis, c'est son frère Gurrantan qui a repris le siège à l'Assemblée législative de l'Ontario.

Dans la circonscription, plus du tiers de la population est d'origine indienne. Ça se reflète chez les principaux candidats, qui ont tous les mêmes racines. Deux d'entre eux s'appellent même Singh, un nom très courant chez les sikhs.

« Au Canada, c'est mieux d'avoir un candidat de notre communauté, parce qu'il comprend mieux notre culture et nos valeurs », dit Mangi Singh, qui gère le magasin Sikh Virasat de Brampton, le plus grand commerce d'accessoires sikhs de l'Amérique du Nord.

Il donne l'exemple des kirpans, couteaux traditionnels sikhs, qui avaient été autorisés par Ottawa dans les avions.

Quand Jagmeet Singh dope les ventes de turbans

Jagmeet Singh prend la parole en mai 2019.

Jagmeet Singh prend la parole en mai 2019.

Photo : Radio-Canada / Charles Contant

Dans les magasins, on note une hausse des ventes de certaines couleurs de turban quand le chef du NPD les affiche à la télévision.

Le commerçant Mangi Singh votera pour Jagmeet Singh le 21 octobre : « J'espère qu'il sera le prochain premier ministre ». Mais il apprécie aussi Justin Trudeau, qui l'a rendu « fier » lorsqu'il s'est vêtu d'habits indiens lors de son voyage en Inde.

La communauté pendjabie de Brampton est tiraillée, c'est le moins qu'on puisse dire.

Jurmeet et Mangit, deux aînées, racontent qu'elles voteront à la fois pour le NPD et pour les libéraux. Comment? « On a plusieurs votes dans la famille, explique en pendjabi Jurmeet. On va les répartir entre les différents candidats. »

Notre dossier Élections Canada 2019

Politique fédérale

Politique