•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pression d'une saison de repêchage pour Hendrix Lapierre

Le Gatinois pourrait être sélectionné parmi les dix premiers au prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey

Un joueur de hockey prend la pose pour la caméra près de la glace d'un aréna

L'attaquant Hendrix Lapierre doit jouer sous pression en 2019-2020

Photo : Radio-Canada / Kim Vallière

Jonathan Jobin

Partout où il ira cette saison, l'attaquant des Saguenéens de Chicoutimi, Hendrix Lapierre, va entendre parler du prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH). Et pour cause. Le Gatinois pourrait être sélectionné parmi les dix premiers en juin. Certains prédisent même une sélection parmi les trois premiers pour l'adolescent de 17 ans.

C'est le fun [entendre parler du repêchage], parce qu'on en rêve depuis qu'on est petit. Mais, en même temps, il ne faut pas que ça rentre trop dans ta tête. C'est plaisant d'en entendre parler, mais pas trop, rigole Lapierre questionné là-dessus lors de son passage à l'aréna Guertin.

Après une saison recrue de 45 points en 48 matchs dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), le jeune homme a ouvert les yeux de bien des recruteurs en récoltant 10 points en 5 rencontres à la Coupe Hlinka Gretzky l'été dernier.

Plusieurs personnes ne me connaissaient pas avant le tournoi. La LHJMQ est peut-être un circuit un peu moins suivi dans les ligues juniors. C'est plaisant d'avoir bien performé là bas [...] J'ai joué avec de bons joueurs ça m'a aidé. C'est le fun de voir que mon nom est rendu plus sur la map si je peux dire! Mais la saison est longue, il y a beaucoup de choses qui peuvent changer, dit le no 92, avec beaucoup de maturité.

Un joueur de hockey en gros plan est sur une patinoire

Hendrix Lapierre dans l'uniforme des Saguenéens de Chicoutimi

Photo : Gracieuseté de la LHJMQ

Lapierre sait de quoi il parle. Sans connaître un mauvais début de saison, il a été plutôt timide jusqu'ici, récoltant quatre passes en autant de matchs, dont une victoire samedi dernier face aux Olympiques. Toujours à la recherche de son premier but, il reconnaît qu'il se met un peu plus de pression cette année.

Il y a la pression extérieure et je m'en rajoute. C'est peut-être pas l'idéal, mais je pense que je veux performer et c'est pour ça que je me mets beaucoup de pression. Quand je ne performe pas, je suis déçu. Il faut que je gère cette pression, mentionne Lapierre.

L'analyste de TSN, Craig Button, a même osé placer Lapierre au 2e rang de sa liste de repêchage pour la cuvée 2020.

C'est flatteur de voir où je suis classé. Si je continue de travailler, de bonnes choses vont arriver. Je ne serai peut-être pas 2e, mais peu importe où je vais être repêché, je vais être content. Si je sens que j'ai fait mon travail, je vais être satisfait.

Hendrix Lapierre, attaquant des Saguenéens de Chicoutimi
Les trois premiers choix du repêchage 2018 de la LHJMQ prennent la pose pour le photographe

Hendrix Lapierre (au centre) lors de son repêchage par les Saguenéens de Chicoutimi en juin 2018

Photo : Vincent Éthier/LHJMQ

Malgré ses succès modestes au plan des statistiques depuis le début de la saison, Hendrix Lapierre est satisfait de la tenue de son équipe. Les Saguenéens ont remporté trois matchs et perdu une rencontre en prolongation en quatre duels sur la route.

On est allé chercher de gros matchs sur la route. On va vraiment avoir une bonne équipe. Si on joue bien, ça va m'enlever de la pression parce que les autres vont ressortir aussi, affirme Lapierre.

Encore des choses à améliorer

Quand on lui demande à quel joueur de la LNH il se compare, Lapierre parle tout de suite de Evgeni Kuznetsov des Capitals de Washington. C'est un bon joueur, un fabricant de jeu qui patine très bien et est capable de repérer ses coéquipiers sur la glace, précise Lapierre, qui ambitionne toutefois de devenir un autre Alexander Barkov.

J'aimerais me comparer à lui, mais il me reste à travailler sur mon jeu défensif pour arriver là. Je dois améliorer mon côté physique et gagner plus de batailles à un contre un. J'ai fait beaucoup de progrès, mais veux continuer.

Hendrix Lapierre, attaquant
Aleksander Barkov bat de vitesse le défenseur du Canadien Victor Mete.

Aleksander Barkov bat de vitesse le défenseur du Canadien Victor Mete.

Photo : USA Today Sports

Grand amateur de statistiques dans ses temps libres, l'ancien joueur de l'Intrépide de Gatineau devra faire preuve de discipline pour ne pas trop regarder les classements de la LHJMQ cette année.

J'aime voir ce que les joueurs de la LNH font et qui a marqué. Mais, je n'aime pas vraiment les statistiques par rapport à moi. Je n'aime pas vraiment regarder le classement des joueurs dans la LHJMQ. J'essaie de pas me fier à ça. Je fais bien ça, je ne veux pas que ça devienne une distraction, raconte Lapierre.

Les comparaisons avec Alexis Lafrenière, meilleur espoir de la LHJMQ en vue repêchage, seront inévitables cette saison. Mais, Lapierre préfère se concentrer sur son jeu au cours des prochains mois. Je ne m'attendais pas à être là il y a un an ou deux. C'est vraiment une belle récompense de mon travail et je sens que de belles choses vont arriver si je continue à travailler, conclut Lapierre.

Son travail acharné pourrait lui permettre de devenir le premier joueur issu de l'Outaouais à être repêché dans les 10 premiers dans la LNH depuis Derick Brassard, par les Blue Jackets, en 2006.

Avec les informations de Kim Vallière

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Hockey