•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élèves du secondaire apprennent à débattre

Les élèves ont appris à tenir des débats.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Près de 70 élèves d'écoles secondaires d'un bout à l'autre du Canada étaient rassemblés à Morden dans le sud du Manitoba cette semaine afin de participer au séminaire de la Fédération canadienne des débats étudiants.

L'événement se déroulait pour la première fois en dehors d'une métropole canadienne, au collège Morden dans la communauté agricole de 6500 personnes.

« C'est vraiment excitant parce que je pense que beaucoup d'étudiants qui sont ici vivent dans des grandes villes », dit Mollie Weeler, une élève du collège Morden qui a participé à l'événement à Québec l'an dernier.

Cette semaine, les jeunes ont pu suivre des formations en débats.

« C'est important parce que ça crée vraiment plus de confiance en eux, c'est vraiment un environnement où ils peuvent s'amuser et devenir un peu des leaders », dit Jessica Lefebvre, enseignante au collège de Morden et organisatrice de l'événement.

Lors de débats qui se sont tenus cette semaine, les élèves se sont vus remettre une résolution. Une équipe devait alors proposer des arguments en faveur de la résolution et l'autre, contre.

Jessica Lefebvre, enseignante au collège de Morden et organisatrice de l'événement, dans une classe.

Jessica Lefebvre, enseignante au collège de Morden et organisatrice de l'événement.

Photo : Radio-Canada

Des juges, souvent d'anciens débatteurs, évaluaient la qualité des arguments, mais aussi la clarté de la livraison des orateurs.

Certains débats étaient uniquement en français, d'autres en anglais et une catégorie était bilingue.

La clef du débat, selon Molly Wheeler, est d'apprendre à écouter.

« À la fin, tu apprends à propos de la résolution [...] et comment je peux améliorer ce que je dis et incorporer ce que l'autre équipe dit ».

Cette manière d'interagir permet aux jeunes de découvrir une variété de voix, d'accents, et d'opinions à travers le Canada.

« On apprend vraiment plus sur ce qui est le reste du Canada, les idéologies du reste du Canada, et je pense que les gens aussi veulent en savoir plus sur ce que nous on pense du mouvement séparatiste, parce que je me le suis fait demander une couple de fois », illustre Nathan Desjardins, participant du Québec.

Après les débats de dimanche, les jeunes passent une dernière nuit à Morden avant de repartir lundi dans leurs provinces et territoires respectifs.

D'après un reportage de Gavin Boutroy

Manitoba

Éducation