•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Casselman et l’Agence ontarienne des eaux lanceront une étude sur les méthodes de traitement de l’eau cet automne

Une baignoire remplie d'eau brunâtre.

Selon des résidents de Casselman, l'eau des robinets prend une couleur brune ou jaune plusieurs fois par année. (archives)

Photo : Gracieuseté de Suzanne Lajoie

Radio-Canada

Après un certain nombre d’épisodes d’eau brune et jaunâtre cet été, la Ville de Casselman et l’Agence ontarienne des eaux (AOE) vont lancer, cet automne, une étude pour « évaluer des options au niveau du traitement [de l’eau]. »

Quand l’étude sera terminée, un projet pilote sera mis en place dans la communauté de l’est ontarien pour mettre à l’épreuve la technologie retenue, d’après un communiqué publié par l’administration municipale et l’AOE cette semaine.

Les essais devraient avoir lieu au courant de l’été 2020. C’est toutefois durant la belle saison que l’eau brune fait son apparition.

La coloration peu ragoutante de l’eau potable est le résultat de la présence de manganèse dans la rivière Nation sud, de laquelle Casselman puise son eau potable. La concentration de ce minerai dans l’eau tend à augmenter lorsqu’il fait chaud, ce qui altère la couleur de l’eau du robinet.

Pour bien s’assurer que la technologie produise les résultats recherchés, il est important d’entreprendre les essais pilotes durant les mois d’été, souligne-t-on dans le communiqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Infrastructures