•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des passionnés fondent un orchestre symphonique gaspésien

Une sculpture représentant une musicienne réalisée au Festival du bois flotté de Sainte-Anne-des-Monts

Le grand concert du Printemps symphonique devrait regrouper entre 30 et 40 musiciens sur scène.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’Orchestre symphonique sans frontière (OSSF) vient tout juste d’être créé en Gaspésie. Il vise à rassembler des musiciens de partout sur le territoire. Les instigateurs du projet sont le musicien Pierre-Olivier Ouellet et l’interprète Christelle Denis.

Pour le moment, de petits récitals sont prévus cet hiver, mais un grand concert se prépare pour le printemps.

C’est le début d’une aventure nouvelle pour les musiciens et pour les amateurs de musique classique gaspésiens, se réjouit Pierre-Olivier Ouellet. On pense au classique, mais aussi au jazz et même à la musique du monde bref, un peu de tout.

On va tout faire pour plaire au public et pour amener différentes choses à chaque récital.

Pierre-Olivier Ouellet, musicien et cofondateur de l’OSSF
Christelle Denis et Pierre-Olivier Ouellet, cofondateurs de l'Orchestre symphonique sans frontières.

Christelle Denis et Pierre-Olivier Ouellet, cofondateurs de l'Orchestre symphonique sans frontières

Photo : Radio-Canada

L’OSSF regroupe des musiciens professionnels qui enseignent la musique, explique Christelle Denis. On voulait créer une plateforme pour diffuser leur art ici en Gaspésie, où la musique classique n’a pas beaucoup d’endroits de diffusion.

On voulait donner la chance à ces musiciens-là, qui enseignent à des jeunes et à des adultes, de monter sur scène et de montrer pourquoi ils travaillent tous les jours.

Christelle Denis, interprète et cofondatrice de l’OSSF

Matane, Sainte-Anne-des-Monts, Grande-Vallée, Gaspé, Bonaventure, Carleton-sur-Mer... on veut faire le tour pour créer un partenariat entre les villes, oeuvrer sur tout le territoire de la Gaspésie et avoir tous les musiciens qui s’y rattachent dans les différentes écoles en Gaspésie, mentionne Pierre-Olivier Ouellet.

Un petit village au bord du fleuve.

Paysage gaspésien en automne

Photo : Radio-Canada

L’un des buts premiers des deux instigateurs est de faciliter l’accès à la musique classique aux enfants la région. D’ailleurs, on a développé un partenariat avec le Centre de pédiatrie sociale Côte-de-Gaspé L’Équipage, précise Mme Denis.

Le Printemps symphonique, ce grand concert, devrait regrouper entre 30 et 40 musiciens sur scène.

D'après le reportage de Nadia Ross

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Musique