•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un second piranha tiré des eaux d'un lac en C.-B.

Un piranha sorti de l'eau et déposé à côté d'une règle à mesurer.

Ce piranha a été attrapé dans les eaux du lac Westwood, affirme le Service de protection de la faune de la Colombie-Britannique.

Photo : Service de protection de la faune de la Colombie-Britannique

Radio-Canada

Le Service de protection de la faune de la Colombie-Britannique affirme qu'une espèce envahissante de piranha a été pêchée cette semaine dans les eaux du lac Westwood sur l'île de Vancouver et ce, pour la seconde fois cet été.

Le piranha à ventre rouge a été capturé par un pêcheur à la ligne dans ce populaire lieu de pêche et de baignade près de Nanaimo, selon le Service de protection de la faune de la Colombie-Britannique.

L'organisme croit que le poisson, qui peut être acheté dans les animaleries, a pu être introduit dans le lac par un propriétaire voulant s'en débarrasser.

Le Service de protection de la faune souligne que les piranhas sont des animaux tropicaux et ne survivraient probablement pas à un hiver en Colombie-Britannique.

L'organisme rappelle toutefois qu'il est illégal de relâcher dans la nature une espèce aquatique envahissante qui peut constituer une menace pour les espèces et les écosystèmes indigènes.

Poisson populaire

Selon Kasandra Munroe, employée de l'animalerie Creatures Pet Store à Victoria, ce type de poisson connaît une certaine popularité auprès de la clientèle.

Le magasin en a vendu environ 60 au cours de la dernière année, dit-elle.

Elle croit que davantage de ressources sont nécessaires pour recueillir les animaux de compagnie dont les gens veulent se départir.

« Quand beaucoup de gens achètent certains poissons, ils manquent d’espace pour s’en occuper ou ils n’ont plus les moyens de les nourrir, dit-elle, et même si notre magasin essaie d'aider, nous ne pouvons pas accepter les poissons abandonnés de tout le monde. »

Selon Mme Munroe, le poisson trouvé dans le lac Westwood ne présente probablement aucun danger pour les personnes qui fréquentent les lieux.

Elle mentionne que les piranhas ne sont susceptibles d'attaquer de grosses proies que s'ils nagent en groupe et sont affamés.

Relâcher une espèce envahissante ou exotique dans la nature est passible d'une amende allant jusqu'à 100 000 $ ou d'une peine pouvant aller jusqu'à 12 mois de prison.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !