•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus d'argent pour s'adapter aux changements climatiques, demandent les municipalités

Une partie de la piste cyclable détruite avec une clôture affaissée.

La piste cyclable à Cap-aux-Meules a été rongée par la tempête Dorian.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Nahila Bendali

Le gouvernement provincial doit bonifier ses investissements pour aider les villes à s’adapter aux changements climatiques, réclame la Fédération québécoise des municipalités (FQM).

Réunis en congrès à Québec, les élus municipaux ont adopté une résolution pour que les municipalités aient plus de moyens pour adapter leurs infrastructures aux changements du climat.

Les villes sont bien souvent en première ligne de la lutte et de l’adaptation aux changements climatiques, souligne le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre. 

L’archipel subit de plein fouet l’érosion des berges et la hausse du niveau de la mer.

On veut porter le message à Québec pour que ces changements-là soient pris de façon beaucoup plus sérieuse sur différents volets, dont le volet financier.

Les municipalités du Québec disposent d’une enveloppe de 50 millions de dollars pour prévenir l’érosion côtière, alors que les besoins des Îles seulement dépassent ce montant, allègue M. Lapierre.

Le maire de la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre.

Le maire de la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre.

Photo : Radio-Canada / William Bastille-Denis

La résolution a été adoptée en assemblée générale à grande majorité. Les villes demandent également une cartographie complète des zones inondables des territoires des municipalités régionales de comté (MRC) et de l’argent pour réduire leur dépendance aux énergies non renouvelables. 

Des conséquences sur les services aux citoyens

Les mesures concrètes que prendront les villes pour réduire leurs émissions auront un impact direct sur les citoyens, avertit le président de la FQM Jacques Demers.

Si on veut faire moins de camionnage, peut être que les déchets on les ramasse moins régulièrement. Est-ce que le recyclage passe au même rythme ?évoque-t-il. 

Les citoyens doivent donc être prêts à contribuer à cette lutte, dit M. Demers. 

Empreinte carbone

Les maires ont assisté en matinée à une conférence du biologiste Claude Villeneuve, pour mieux comprendre leur rôle dans le contexte des changements climatiques.

Ce dernier a insisté sur le rôle que doivent jouer les villes dans cette lutte.

« Les municipalités doivent connaître leur empreinte carbone [...] elles doivent aussi connaître les opportunités de réduire leur empreinte carbone, soit en réduisant les émissions de gaz à effet de serre ou en augmentant les puits de carbone », a-t-il souligné

Avec les informations de Hadi Hassin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Affaires municipales