•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Traversée de la Gaspésie, source d’inspiration pour des auteurs québécois

Des gens marchent entre une falaise et la mer.

La sixième Traversée de la Gaspésie d'automne a eu lieu du 22 au 28 septembre 2019.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

C’est samedi que se termine la sixième Traversée de la Gaspésie automnale (TDLG), au parc national Forillon. Cette année, des auteurs se sont joints au groupe de marcheurs et de coureurs, avec pour objectif de s’inspirer de cette aventure pour écrire un livre.

Notre projet a été de trouver des écrivains qui allaient venir d’un peu partout s’inspirer du pays, explique la fondatrice des Traversées de la Gaspésie, Claudine Roy.

Je pense qu’avoir des thèmes comme ça, ça amène l’événement des traversées ailleurs.

Claudine Roy, présidente et fondatrice des Traversées de la Gaspésie

Parmi ceux qui ont répondu à l’appel, quatre sont originaires de la Gaspésie. Quatre autres écrivains sont venus d’ailleurs, dont l’autrice et cinéaste Anaïs Barbeau-Lavalette.

Toutes mes idées de livres ou de films naissent en mouvement, soit en marchant, soit en pédalant, raconte-t-elle. Je me sens comme un territoire en mouvement. Je ne sais pas encore ce que ça va donner, mais c’est sûr qu’il se passe quelque chose.

Portrait d'une femme portant un capuchon sur la tête.

Anaïs Barbeau-Lavalette

Photo : Radio-Canada

Rencontres et moments de solitudes

Près de deux cents personnes ont pris part à cette édition de l’événement, qui a débuté à Matane dimanche dernier. Il s’agissait donc d’une bonne occasion de faire des rencontres intéressantes.

Ce sont des univers qui se côtoient et qui n’étaient pas nécessairement censés se rencontrer, tous ces gens-là, dit Anaïs Barbeau-Lavalette. Ça aussi ça me nourrit.

Portrait d'une femme.

Roxanne Bouchard

Photo : Radio-Canada

L’écrivaine Roxanne Bouchard en a quant à elle profité pour revoir un pêcheur qui lui a déjà donné de bonnes idées pour ses romans dans le passé. Je mêle le plein air à la recherche, au bonheur d’être avec tout le monde, se réjouit-elle.

Même si la Traversée de la Gaspésie est une randonnée de groupe, les auteurs ont également pu profiter de moments d'introspection, selon l’auteur Pierre Cayouette, qui est également directeur de l’édition aux Éditions La Presse. Il y a des gens qui font le chemin de Compostelle et je trouve que ça se compare ici, soutient-il. Il y a un aspect assez spirituel.

Portrait d'un homme sur le bord de l'eau.

Pierre Cayouette

Photo : Radio-Canada

C’est une rencontre avec les autres, mais c’est une rencontre avec soi-même aussi. On a de grands moments de solitude. C’est un moment de réflexion, on fait le point et on admire le paysage. C’est très inspirant tout ça.

Pierre Cayouette, auteur et directeur de l'édition aux Éditions La Presse

Les autres écrivains ayant participé à la Traversée de la Gaspésie cette semaine sont Johanne Fournier, Éric Dupont, Marie-Ève Cotton, Marie-Ève Sévigny et Geneviève Lefebvre.

La sortie du livre qui résultera de cette expérience est prévue pour 2020. On va s’asseoir et on va essayer de trouver l’angle, mais déjà, on commence à avoir des idées, affirme Pierre Cayouette.

Avec les informations de Nadia Ross

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Livres