•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le président des Jets veut créer un centre de désintoxication au centre-ville

Plan serré d'une aiguille dans un pot de fleurs à Winnipeg.

Selon Mark Chipman, président de Truth North Sports and Entertainment, il faut repenser la façon d'aider les personnes aux prises avec des problèmes de toxicomanie, vivant avec des problèmes de santé mentale ou aux prises avec les deux.

Photo : Radio-Canada / Bert Savard

Radio-Canada

Le président de Truth North Sports and Entertainment estime qu’il faut repenser entièrement la manière dont la Ville et la province gèrent le problème de toxicomanie. Mark Chipman a annoncé qu’il entend réunir politiciens et entrepreneurs afin de financer un centre de désintoxication à deux pas du centre-ville.

Au cours des dernières années, le président de Truth North Sports, Mark Chipman, dit avoir vu une augmentation inquiétante des incidents liés aux dépendances et à l’intoxication sur la voie publique au centre-ville. Il a également indiqué qu’il faisait partie d’un groupe chargé de se pencher sur ce problème.

L’homme d’affaires qui possède l’équipe de hockey des Jets de Winnipeg dit que le fait de travailler dans le centre-ville lui a ouvert les yeux.

Je suppose que je suis devenu de plus en plus conscient des problèmes en étant ici tous les jours et que la situation semble empirer, a-t-il déclaré.

M. Chipman s'est rendu au déjeuner de la Chambre de commerce de Winnipeg pour parler des Jets de Winnipeg et des contrats de joueurs, mais a consacré la majeure partie de son temps à évoquer ce qu’il a appelé des circonstances déchirantes.

Le président de Truth North Sports and Entertainment, Mark Chipman.

Le président de Truth North Sports and Entertainment, Mark Chipman, dit qu'il existe un problème de sécurité à prendre en compte à court terme à Winnipeg, mais que le problème des dépendances est avant tout un problème de santé et non un problème de justice.

Photo : Radio-Canada / John Einarson

L'Alliance pour le bien-être communautaire et la sécurité publique - une alliance de chefs d'entreprise et de leaders communautaires dont Mark Chipman fait partie - travaille avec des employés des services d'urgences afin de mettre sur pied un centre d'accueil sans rendez-vous ouvert 24 heures sur 24 dans le centre-ville de Winnipeg pour aider les personnes aux prises avec des problèmes de dépendance.

L'alliance se penche sur la question de l'itinérance et des dépendances à Winnipeg depuis 2015.

Repenser la façon d'aider les personnes

L’Alliance pour le bien-être communautaire et la sécurité publique a présenté un plan en ce sens au gouvernement progressiste-conservateur il y a déjà plusieurs mois.

Selon Mark Chipman, il faut repenser la façon d'aider les personnes aux prises avec des problèmes de toxicomanie, vivant avec des problèmes de santé mentale ou aux prises avec les deux.

Nous devons changer notre vision de l'application de la loi et de la justice à celle des soins de santé dans ce domaine, a-t-il souligné.

Mark Chipman a averti que les ressources mises en place étaient insuffisantes et qu'à court terme, il y aurait un problème de sécurité évident à affronter dans les rues du centre-ville.

Le chef adjoint des pompiersde Winnipeg, Christian Schmidt.

Le chef adjoint des pompiers, Christian Schmidt, a déclaré que l'Alliance pour le bien-être communautaire et la sécurité publique était sur le point de choisir un site de construction pour un centre d'accueil et s'employait actuellement à amasser le capital nécessaire pour le financer.

Photo : Radio-Canada / John Einarson

Christian Schmidt - un chef adjoint du Service des incendies et des ambulances de la Ville de Winnipeg et l'un des dirigeants de l'Alliance pour le bien-être communautaire et la sécurité publique - a indiqué que le groupe propose ce qu'il appelle un programmefortifié de sensibilisation.

Un tel programme ferait une grande partie du travail qu'effectuent actuellement les premiers répondants, a-t-il déclaré, mais rechercherait des résultats à plus long terme que simplement intervenir momentanément auprès des gens dans la rue et de les déplacer.

L'espoir n'est pas une bonne stratégie

Mark Chipman a lancé un défi vendredi au gouvernement provincial et au monde des affaires pour qu’il s’engage à travers des changements de politiques, d'une augmentation des ressources ou en donnant de leur temps.

Le gouvernement progressiste-conservateur a publié de son côté une déclaration peu après le discours du patron de Truth North Sports vendredi, promettant d’appuyer certaines des initiatives de l’alliance, notamment la création d’une unité de soins médicaux aigus et d’un centre d’accueil.

Nous reconnaissons que le temps presse quand il s'agit de cette question. Nous n'avons pas le temps d'attendre, a déclaré le ministre de la Santé, Cameron Friesen.

Nous ne pouvons nous contenter d’espoir. L'espoir n'est pas une bonne stratégie, a pour sa part affirmé Mark Chipman à la foule de la Chambre de commerce.

Avec des informations de Darren Bernhardt

Manitoba

Santé mentale