•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des artistes québécois parlent de l’importance de la marche sur le climat

Claude Legault parle au micro du journaliste.

Le comédien et scénariste Claude Legault était parmi les marcheurs lors de cette grande marche pour le climat à Montréal.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plusieurs personnalités artistiques québécoises participaient à la marche sur le climat vendredi après-midi, à Montréal. Ils se sont joints aux dizaines de milliers de manifestants qui défilaient dans les rues du centre-ville pour exiger des actions concrètes des gouvernements.

Emmanuel Bilodeau a participé à de nombreuses manifestations dédiées à la cause environnementale au cours de la dernière année. En novembre dernier, il soutenait d'ailleurs qu'il fallait réfléchir aux générations futures. «  Le gouvernement doit immédiatement prendre des mesures draconiennes pour que les choses changent  », disait-il à ce moment.

Ce vendredi, il s'est dit fébrile de voir l'ampleur que le mouvement a pris.

Je pense que ce sera la plus grande manifestation de l’histoire du Québec. Je crois qu’il faut que le Québec saisisse la balle au bond, pour devenir un endroit où c’est inspirant pour la planète.

Emmanuel Bilodeau

Le comédien et scénariste Claude Legault était aussi présentdans cette foule qui aurait atteint 500 000 manifestants, selon les organisateurs.

Je ne sais pas si c’est un point tournant, mais c’est une étape, en tout cas. Et je pense qu’il va en avoir de plus en plus. Probablement de plus grosses que celle d’aujourd’hui. C’est toujours le peuple qui a fait bouger des affaires.

Claude Legault

À l'instar de son collègue Emmanuel Bilodeau, la comédienne Julie Le Breton n'en était pas à sa première marche de sensibilisation aux enjeux climatiques. En entrevue à RDI avec le journaliste Pascal Robidas, elle s'est dite « bouleversée » de voir combien de gens avaient répondu à l'appel de cette grande mobilisation.

Je suis vraiment bouleversée d’être ici. Je trouve ça tellement galvanisant, émouvant d’être ici et de voir les gens qui se sont déplacés aujourd’hui. On a eu plusieurs manifestations au courant de l’année, mais là, c’est fou. Il y a tellement de monde.

Julie Le Breton

Le leader de la formation Mes Aïeux, Stéphane Archambault, a souligné la force du nombre. « On est beaucoup plus nombreux qu’on a parfois l’impression de l’être », a-t-il affirmé.

Un journée comme aujourd’hui, c’est fait spécialement pour ça. C’est fait pour affirmer notre nombre et pour constater notre solidarité, constater qu’on n’est vraiment pas seuls, qu’on a probablement beaucoup plus de poids qu’on ne le pense.

Stéphane Archambault

L'auteur-compositeur-interprète Serge Fiori était également de la partie. Il a questionné la part des acteurs gouvernementaux dans la lutte aux changements climatiques.

C’est impossible de penser que les politiciens ou les gens qui travaillent au gouvernement n’ont pas d’enfants. Comment ça se fait que ça ne bouge pas?

Serge Fiori

Un spectacle était prévu à la fin du trajet de cette grande marche, mettant notamment en scène des artistes tels que Louis-Jean Cormier, Patrick Watson, Elisapie, Brad Barr, Basia Bulat et des membres du groupe montréalais Arcade Fire.

Sur scène, des musiciens et face à eux, une foule compacte.

Des groupes comme Arcade Fire ou la chanteuse Elisapie Isaac ont donné une prestation au point de rassemblement.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Clin d'œil à Dans une galaxie

Les contenus publiés sur les réseaux sociaux en lien avec la marche ont d'ailleurs fusé tout l'après-midi. Parmi ces nombreuses publications, on a pu constater la présence d'une partie de la distribution de la série Dans une galaxie près de chez vous, dont Sylvie Moreau, Mélanie Maynard, Stéphane Crête, Guy Jodoin et Claude Legault.

Vêtus aux couleurs de leurs uniformes d'équipage du vaisseau Romano Fafard, les comédiens ont tenu à faire un clin d'œil au récit de cette émission qui se déroule dans le futur.

Le scénario a notamment comme prémisse la recherche d'une nouvelle planète pour déménager les habitants de la Terre, de moins en moins habitable en raison des changements climatiques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !