•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers une solution facile et peu coûteuse à la perte de cheveux?

Un dispositif stimule doucement le cuir chevelu à l'aide d'impulsions électriques de basse fréquence.

Un homme montre son cuir chevelu.

Le traitement serait parfaitement adapté aux personnes qui commencent à perdre leurs cheveux.

Photo : iStock

Une technologie peu coûteuse stimulant la croissance des cheveux aurait été mise au point par des ingénieurs américains qui estiment que leurs résultats encourageants sur des rongeurs pourraient bientôt être testés sur des humains. Un traitement est-il à nos portes?

La perte de cheveux est souvent un moment difficile à vivre pour de nombreux humains qui rêvent d'un traitement permettant de la freiner ou même de la renverser.

Deux options s’offrent à eux :

  • La transplantation de microgreffons de cheveux, pratiquée depuis plus de 50 ans. Une chirurgie qui est douloureuse et coûteuse.
  • Deux traitements pharmacologiques sur ordonnance. Leur efficacité est souvent décevante et leurs effets secondaires (qui peuvent inclure la dépression, l’anxiété et une dysfonction sexuelle) ainsi que leur coût découragent de nombreux consommateurs.

Des entreprises pharmaceutiques continuent d’investir des millions de dollars pour trouver des traitements aux résultats plus concluants, mais les espoirs restent déçus.

Une femme tient une boule de cheveux dans ses mains.

La perte de cheveux chez la femme est souvent plus diffuse que celle de l'homme.

Photo : iStock

Il y a bien la thérapie régénératrice, qui représente depuis quelques années une piste prometteuse en permettant une culture très rapide de follicules capillaires. Il reste, encore une fois, beaucoup de travail à accomplir avant d’en arriver à une option envisageable pour les millions de personnes qui perdent leurs cheveux.

Une calvitie.

Une chute de cheveux est considérée comme anormale lorsqu'une personne perd plus de 150 cheveux par jour pendant une assez longue période (jusqu'à deux mois).

Photo : iStock

Un dispositif développé par des ingénieurs américains pourrait cependant permettre un certain optimisme.

Une solution sous la casquette

Le professeur Xudong Wang et son équipe de l'Université du Wisconsin-Madison ont mis au point un dispositif qui tient dans la paume d’une main et qui stimule doucement la peau à l'aide d'impulsions électriques de basse fréquence.

Concrètement, de petits appareils (nanogénérateurs) recueillent passivement l'énergie des mouvements quotidiens et transmettent ensuite des impulsions électriques de basse fréquence au cuir chevelu, qui « réveillent » les follicules dormants.

Le professeur Wang et un collègue dans un laboratoire.

Le professeur Wang (à gauche) et un collègue font la démonstration de la facilité avec laquelle le dispositif peut être placé sous une casquette.

Photo : UW-MADISON/Sam Million-Weaver

Repères

  • Un humain possède en moyenne 100 000 cheveux. Il perd normalement 50 à 100 cheveux par jour, avec des pointes atteignant 175 durant les changements de saison.
  • Une chute de cheveux est considérée comme anormale lorsqu'une personne perd plus de 150 cheveux par jour pendant une assez longue période pouvant aller jusqu'à deux mois.
  • Chez la femme, particulièrement après la ménopause, la perte de cheveux touche entre 40 % et 50 % des femmes.
  • Entre 25 % et 30 % des hommes sont atteints de calvitie au début de la trentaine et 50 % à 50 ans.

Selon les chercheurs, cette stimulation incite les follicules en dormance à réactiver la production de poils.

Comme il est alimenté par les mouvements de son utilisateur, l’appareil électronique n'a pas besoin d'une batterie encombrante. Il serait ainsi assez discret pour être porté sous une casquette.

Je pense que ce sera une solution très pratique pour la régénération capillaire.

Xudong Wang

M. Wang affirme que les impulsions électriques ne pénètrent pas plus profondément que les couches les plus externes du cuir chevelu et ne causent aucune sensation désagréable.

Le dispositif et une casquette sur une table.

Le dispositif tient dans la paume de la main.

Photo : UW-MADISON/Sam Million-Weaver

Il y a un mais…

Le dispositif ne pourrait toutefois pas, selon les chercheurs, permettre de faire repousser les follicules pileux d'une peau lisse. Ce qui veut dire qu’il ne sera pas efficace sur un homme chauve depuis plusieurs années.

Il pourrait toutefois être utile aux personnes aux premiers stades d’une calvitie.

Des expériences menées sur des rongeurs montrent que le dispositif donne des résultats similaires aux médicaments déjà disponibles sur le marché mais sans leurs effets secondaires.

Le dispositif est maintenant breveté et des tests sur des humains vont bientôt commencer.

Le détail de ces travaux est publié dans le journal ACS Nano (Nouvelle fenêtre) (en anglais).

Le saviez-vous?

Le professeur Wang est reconnu pour son travail dans la conception de dispositifs de collecte d'énergie. Il a créé des bandages électriques qui stimulent la cicatrisation des plaies et un implant qui permet la perte de poids en stimulant l’estomac pour créer l’impression de satiété.

La technologie de croissance des poils repose sur un principe similaire.

Certaines des dernières percées importantes :

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !