•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Canadiens doivent être audacieux dans la lutte pour le climat, dit Singh

Jagmeet Singh devant son autobus de campagne.

Jagmeet Singh estime que les Canadiens doivent faire preuve de « courage » face aux changements climatiques.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

La Presse canadienne

Les Canadiens doivent être « audacieux » dans leur lutte contre les changements climatiques, a affirmé vendredi le chef néo-démocrate Jagmeet Singh, qui préfère ce terme à celui de « radical » utilisé par sa rivale du Parti vert, Elizabeth May, jeudi.

En entrevue à Radio-Canada, Mme May avait déclaré que « tout le monde doit être radical maintenant, parce que nous avons presque atteint le point de non-retour ».

M. Singh préfère parler d'audace, avançant qu'il faut avoir le courage de s'attaquer aux grands pollueurs et aux grandes entreprises qui continuent de polluer l'environnement.

Il faut avoir le courage, et pour moi, je dis qu'il faut avoir le courage de s'attaquer [aux] grands pollueurs, aux grandes entreprises qui continuent de polluer l'environnement et il faut être audacieux avec nos engagements.

Jagmeet Singh, chef du Nouveau Parti démocratique

« Avoir le courage de dire qu'on va et qu'on peut changer la direction du pays. On peut annuler les subventions pétrolières, on peut s'assurer que les plus grands pollueurs paient leur juste part, on peut s'assurer qu'on défend la côte avec un grand non au pipeline Trans Mountain », a déclaré M. Singh.

Il a d'ailleurs encore une fois critiqué le gouvernement libéral pour l'acquisition de l'oléoduc Trans Mountain et son projet d'expansion avec l'argent des contribuables.

« Comment on peut croire en M. Trudeau en ce moment? Comment on peut avoir confiance en M. Trudeau? Quand il a promis une chose et fait exactement l'opposé... Il n'est pas un leader en matière de changements climatiques, et c'est clair », a-t-il lancé.

Le chef du NPD a tenu ces propos en cette journée de grande mobilisation pour le climat qui a lieu un peu partout au pays et ailleurs dans le monde.

Il allait participer à une manifestation pour le climat à Victoria, tandis que Mme May, le chef libéral Justin Trudeau et le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, prenaient part à une grande marche à Montréal, en présence de la jeune militante écologiste suédoise Greta Thunberg.

Protéger les côtes canadiennes

« Je m'engage à défendre la côte », est-il écrit en anglais sur un tableau, devant les deux garçons et Jagmeet Singh.

Jagmeet Singh est arrivé en compagnie des frères Levi et Ahser Taylor, avec qui il s'est engagé à défendre la côte canadienne.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Le chef néo-démocrate a commencé la journée à Ladysmith, en Colombie-Britannique, avec une annonce sur la protection des collectivités côtières.

Il est arrivé à l'événement en compagnie de deux jeunes frères, Levi Taylor, 7 ans, et Asher Taylor, 5 ans, avec qui il a pris un engagement en trempant une main dans de la peinture orange pour ensuite la poser sur une feuille de papier sur laquelle était inscrit, en anglais : « Je m'engage à défendre la côte. »

M. Singh a indiqué qu'un gouvernement néo-démocrate créerait un fonds côtier pour défendre le saumon sauvage, améliorer l'équipement et la formation de la Garde côtière et enlever les navires abandonnés, une annonce qu'il a chiffrée à 40 millions de dollars.

Il a ajouté que le NPD lutterait toujours contre l'agrandissement controversé de l'oléoduc Trans Mountain.

Notre dossier Élections Canada 2019

Politique fédérale

Politique