•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Alberta ne fait pas exception aux manifestations pour le climat

Une foule de manifestants.

Les jeunes du monde entier ont prévu de manifester à nouveau pour exiger des actions plus ambiteuses contre les changements climatiques.

Photo : Radio-Canada / MARIE CHABOT-JOHNSON

Radio-Canada

Le rassemblement « Les vendredis pour l’avenir », lancé par la jeune Suédoise Greta Thunberg, devrait connaître une vaste mobilisation au Canada vendredi. En Alberta, des manifestations sont notamment organisées à Calgary, à Edmonton, à Lethbridge, à Medicine Hat et à Canmore.

Les étudiants de l'Université de Calgary

Plus de 600 étudiants de l'Université de Calgary ont quitté les cours pour participer à la manifestation du campus sur le changement climatique, selon le groupe pour un nouvel accord vert à Calgary.

Deux étudiants debout sur un banc tiennent un drap affirmant qu'ils souhaitent un nouvel accord vert.

Les étudiants qui ont manifesté à l'Université de Calgary réclament un nouvel accord vert.

Photo : Radio-Canada / Helen Pike

Ils réclament que les dirigeants politiques prennent des mesures pour lutter contre le réchauffement de la planète.

Selon Mateusz Salmassi, un organisateur de Student for Direct Action, un grand nombre de ces étudiants se rendront au centre-ville pour se joindre au rassemblement « Les vendredis pour l’avenir », devant l'hôtel de ville.

Les étudiants réclament des politiques reflétant le consensus scientifique sur la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre de moitié d'ici 2030, afin d'éviter les pires effets du changement climatique, de renforcer les droits des Autochtones et d'aider les travailleurs à faire la transition vers les emplois verts.

Il estime que la forte participation devrait dissiper les doutes quant à l'affirmation selon laquelle les étudiants de l’Université de Calgary se moquent du changement climatique.

Hôtel de ville de Calgary 

Manifestation devant l'hôtel de ville.

Beaucoup d'enfants étaient présents pour le rassemblement devant l'hôtel de ville de Calgary.

Photo : Radio-Canada

Entre 400 et 600 personnes, selon la police, dont beaucoup d'enfants étaient présents devant l'hôtel de ville pour le rassemblement.

Un des manifestants, Tristan Llewellyn, considère que sa présence au rassemblement devant l'hôtel est un devoir. 

Nous devons changer de politique, d'infrastructure énergétique, de transport, d'agriculture, de mode de vie.

Tristan Llewellyn, un manifestant

« Nous en sommes au stade où, si nous ne faisons rien, il sera trop tard », a-t-il déclaré.

Edmonton

Les manifestants devant l'édifice

Les manifestants ont envahi les terrains de la législature de l'Alberta.

Photo : Radio-Canada / MARIE CHABOT-JOHNSON

Plus d'un millier de jeunes militants se sont rassemblés devant la législature de l'Alberta.

Des étudiants de l'Université MacEwan, de l'Université de l'Alberta et de Churchill Square ont manifesté à partir de midi.

Des travailleurs adultes et des défenseurs de ce que les organisateurs appellent « la plus grande mobilisation pour le climat de l'histoire de la province » se sont joints à eux.

Olivier Adkin-Kaya, un des organisateurs de la marche, dit être inquiet pour son avenir, ainsi que pour celui des générations à venir. 

« Mon inquiétude pour l'avenir de notre planète est quelque chose que j'ai en commun avec le groupe sans cesse croissant de personnes qui ne peuvent plus nier l'urgence de la crise climatique », dit-il.

Des affiches propipelines aux fenêtres de la législature 

Une affiche « I love Oil and Gas » à une fenêtre du Palais législatif.

Des affiches propipelines sont collées à l'intérieur des fenêtres du Palais législatif pendant la manifestation pour le climat.

Photo : Radio-Canada / Terry Reith

Des affiches propipelines disant « I love oil and gas » étaient collées à l’intérieur des fenêtres du Palais législatif à Edmonton, pendant qu’à l’extérieur, plus d’un millier d'Albertains manifestaient pour exhorter les gouvernements à agir en matière de changement climatique.

Contacté par CBC/Radio-Canada, Harrison Fleming, attaché de presse au cabinet du premier ministre, a répondu par courriel qu’il n’est pas interdit de soutenir l’industrie du pétrole et du gaz.

« Nous savons que la très grande majorité des Albertains soutiennent le développement responsable de nos ressources en pétrole et en gaz éthiques, y compris (nous l'espérons) les députés du NPD présents à la manifestation qui s'est déroulée devant l'Assemblée législative », écrit-il. « En fait, nous encourageons tous les Albertains à manifester leur soutien à notre secteur de l’énergie responsable. »

À Medicine Hat, les manifestants étaient attendus à la même heure devant l'hôtel de ville.

À Canmore, la mobilisation était prévue à midi, rue principale, devant le Canmore Scouts Hall de la 8e Rue.

Greta Thunberg

Greta Thunbert et Justin Trudeau sont assis et discutent.

Greta Thunberg et Justin Trudeau ont discuté pendant une quinzaine de minutes.

Photo : Reuters / Andrej Ivanov

La militante suédoise de 16 ans Greta Thunberg a encouragé l'action mondiale « Les vendredis pour l’avenir ». 

« Il est émouvant de voir autant de personnes unies pour une cause commune », a-t-elle déclaré à Montréal, où elle a rencontré le chef libéral, Justin Trudeau, avant de se rendre au rassemblement.

La militante adolescente a déclaré qu'elle avait transmis à Justin Trudeau le même message qu'elle a transmis à tous les politiciens, à savoir qu'il doit écouter les données scientifiques et agir en conséquence.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Environnement